RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


DEVELOPPEMENT DES COMMUNES : les élus locaux du Burkina réfléchissent sur le devenir de leurs concitoyens

D 19 août 2016     H 21:35     A Toute info     C 0 messages


Le VIe congrès de l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) a débuté ce vendredi 19 août 2016 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure (MATDSI) Simon Compaoré qui a invité les élus locaux à un engagement fort pour l’amélioration du quotidien de leurs populations.

« Rôle et place des communes dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) ». C’est autour de ce thème que les élus locaux regroupés à Ouagadougou vont réfléchir durant 48 heures, soit du vendredi 19 août au samedi 20 août 2016. Le président du comité national d’organisation de ce VIe congrès n’est autre que le maire de la ville de Ouagadougou Armand Roland Pierre Béouindé. Il a indiqué que ledit thème se veut une forte interpellation pour l’ensemble des acteurs de la décentralisation en particulier les autorités centrales, sur la place, le rôle des collectivités territoriales et notamment des communes dans la promotion du développement local en lien avec le nouveau référentiel de développement dont le Burkina Faso vient de se doter.

Le changement qualitatif, un impératif !

Pour le président de la cérémonie, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure (MATDSI) Simon Compaoré, le thème choisi pour ce congrès est une illustration forte de l’engagement des élus locaux à participer aux changements qualitatifs attendus pour le mieux être des populations. C’est un impératif selon le ministre car les femmes et hommes qui ont élu leurs représentants, attendent un accompagnement conséquent, un engagement fort pour l’amélioration de leur quotidien et la construction de bases solides pour un avenir radieux a-t-il ouligné. Par expérience, l’ex-maire de la ville de Ouagadougou a rappelé aux maires actuels que leur fonction est indubitablement délicate. Par conséquent, il les a exhortés à se placer à bonne distance des intérêts personnels au profit de la construction du mieux être des communautés. Partageant l’avis de son supérieur hiérarchique, l’actuel patron de la mairie centrale a rappelé à ses paires, que cette rencontre d’échange doit leur permettre de se projeter dans le futur et se donner de nouveaux défis.

Thierry KABORE

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document