RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Toute l’actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


30 ANS DE L’AEEMB : « nous sommes comme une troupe déployée sur un champ de combat », dixit le président Ali Sawadogo

D 22 août 2016     H 22:41     A Toute info     C 0 messages


Dans le cadre de la commémoration de son 30e anniversaire, l’Association des Elèves et Etudiants Musulmans au Burkina (AEEMB) tient un séminaire national de formation islamique (SENAFI) du 19 au 26 août 2016 à Ouagadougou. A cette occasion, une marche pour la paix a été organisée ce lundi 22 août 2016 à 16 heures. L’itinéraire part du Lycée Philipe Zinda Kaboré à l’avenue Kwamé N’Kruma, en passant par l’avenue Thomas Sankara, le rond-point des Nations unies, la place des cinéastes et l’avenue de la Cathédrale.

Ils sont plusieurs centaines d’élèves et d’étudiants à arpenter les artères du centre-ville de Ouagadougou, prenant ainsi part à la marche initiée par l’AEEMB ce 22 août 2016. Cette marche pour la paix entre dans le cadre des activités du trentenaire de l’association. Créée en 1986, l’Association des Elèves et Etudiants Musulmans au Burkina (AEEMB) s’est donnée pour mission de « travailler afin qu’aucun élève et étudiant musulman ne grandisse dans l’ignorance de l’Islam ». C’est ce qui justifie la tenue, depuis un certain temps, des camps de formations ainsi que les séminaires régionaux et nationaux de formations islamiques. Lors de l’ouverture du présent séminaire, le parrain de la cérémonie, El hadj Idrissa Nassa, PDG de Coris Bank, soutient le bien-fondé de la formation en islam. « Les séminaires sont des cadres par excellence d’apprentissage et d’approfondissement des connaissances pour la jeunesse musulmane. En effet, il n’y a aucun doute possible sur la pertinence et le bien-fondé d’une telle activité pour l’épanouissement spirituel des jeunes musulmans francophones », a-t-il expliqué aux responsables de l’association.

Plusieurs défis restent à relever

Du haut de sa trentaine d’années d’existence, l’Association des Elèves et Etudiants Musulmans au Burkina (AEEMB) fait toujours face à d’énormes défis. Il s’agit notamment du défi de l’union sacrée des musulmans, du manque de projet commun et d’unité d’action solidaire et durable, de l’absence de politique communes en matière de développement social et économique, des problèmes de leadership, de l’implication de la communauté à la conduite des affaires de la nation et enfin, selon le parrain Idrissa Nassa, « de l’incapacité coupable à s’approprier efficacement l’organisation du Hadj ».

Conscient de ces défis, le président de l’AEMMB, Ali Sawadogo, a formulé un appel à cette génération, forte d’environ soixante mille militants, de faire en sorte que les sacrifices consentis par les devanciers soient poursuivis avec plus d’entrain et de dynamisme. Toute chose qui justifie le choix du thème : « l’AEMMB, 30 ans de promotion de l’islam et de l’engagement citoyen : acquis et défis ».

Sidnooma Delaforce Ouédraogo
TOUTE INFO

Portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Editions spéciales

  • 13/8 - 23:00

    Des tirs entendus depuis le milieu de la soirée au Centre ville de Ougadougou

  • 13/8 - 23:09

    Urgent : Nous vous recommandons d’éviter le centre ville de Ouagadougou.
    Merci de rester chez vous ou de conserver vos positions actuelles.
    Nous vous donnerons des details bientôt. (Gendarmerie nationale)





Newsletter



Météo
Meteo Ouagadougou