RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


Coopération Chine Taïwan et Burkina Faso : une 11e session pour examiner les nouvelles initiatives

D 22 septembre 2016     H 19:23     A Toute info     C 0 messages


La 11e session de la commission mixte de coopération Burkina Faso-République de Chine Taïwan a débuté ce jeudi 22 septembre 2016 à Ouagadougou. Les deux parties à savoir le vice-ministre des affaires étrangères de la Chine Taïwan Chih-Chung Wu et la ministre déléguée chargée de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur Rita Solange Agneketomo/Bogoré se sont dit confiants quant à l’avenir de ladite coopération.

Entre la Chine Taïwan et le Burkina Faso, c’est une histoire de « je t’aime moi non plus ». Depuis 1994, la Chine Taïwan vient en aide au Burkina Faso dans les domaines de la santé, la formation professionnelle, la riziculture, l’environnement, les TIC, l’éducation, etc. comme l’a souligné le vice-ministre des affaires étrangères de la Chine Taïwan Chih-Chung Wu. Cette coopération s’est poursuivie jusqu’en 2016 année où se tient la 11e session de la commission mixte de coopération Burkina Faso-République de Chine Taïwan.

Le vice-ministre taïwanais est revenu sur la 10e session qui s’est tenue en juin 2014 à Taipei où le gouvernement de la république de la Chine Taïwan s’est engagé à mobiliser près de 42 millions d’euros pour appuyer l’exécution de 20 projets. Il s’est réjoui de la réalisation de la plupart des projets qui ont été mis en œuvre selon le calendrier prévu et qui ont produit des résultats attendus. C’est fort de ces résultats encourageants, qu’il a souhaité aux deux parties qui vont réfléchir au cours de cette 11e session, la meilleure attention pour examiner les nouvelles initiatives à mettre en œuvre pour poursuivre les efforts en faveur des populations. « Je vous invite à analyser les propositions avec le plus grand soin pour permettre d’optimiser le plus possible les ressources que nous mobiliserons ensemble pour les deux années à venir », a-t-il soutenu.

Ce point de vue est partagé par la ministre déléguée chargée de la coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Rita Solange Agneketomo/Bogoré. Elle espère que la présente session permettra aux experts en réflexion d’évaluer l’état de mise en œuvre des décisions et recommandations issues de la 10e session et de proposer un nouveau programme de coopération à travers le financement de projets prioritaires pour le gouvernement burkinabè. Tout comme Chih-Chung Wu, ellel a invité les experts des deux délégations à travailler dans un esprit de convivialité et de fraternité, mais sans complaisance aucune. Elle estime que cela permettra non seulement de lever les entraves à la mise en œuvre efficiente des projets en cours, mais également de dégager les perspectives nouvelles de coopération qui tiennent compte des nouveaux agendas et paradigmes de développement.

La ministre déléguée a rappelé le Plan national de développement économique et social (PNDES) dont le Burkina s’est doté et dont le coût est évalué à 15 milliards 395 millions de francs CFA. Elle estime que c’est un plan ambitieux et dont la mise en œuvre est réalisable avec l’appui des partenaires. Elle a pour ce faire, solliciter l’accompagnement du gouvernement et des investisseurs taïwanais pour la réalisation dudit plan.

Thierry KABORE
TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document