RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


AMÉNAGEMENT DE 5000 KM DE PISTES RURALES : le ministre des Infrastructures a insisté sur la qualité des ouvrages

D 26 octobre 2016     H 21:46     A Toute info     C 0 messages


Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a procédé au lancement officiel de son programme d’aménagement de 5000 km de pistes rurales dans les 13 régions du Burkina, le mardi 25 octobre 2016. Ledit lancement a été fait à Absouya dans la région du plateau centrale en présence de la population.

Il l’avait inscrit dans son programme présidentiel, l’aménagement de 5000 km de pistes rurales dans les 13 régions du Burkina Faso. Le chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré a tenu parole et quelques mois après son entrée en fonction, il a procédé au lancement officiel de l’aménagement desdites pistes le mardi 25 octobre 2016 à Absouya au grand bonheur des populations comme l’a manifesté Robert Sawadogo agriculteur dans ladite commune. Il s’est réjoui du début des travaux parce qu’ « une fois que les routes seront aménagées, elles vont faciliter le déplacement et le développer du commerce ». De pareils propos ont été tenus par le chef traditionnel de Absouya qui a déclaré que depuis des années, la commune rurale est enclavée mais avec l’aménagement des pistes rurales, elle sera désenclavée et ouverte aux autres communes du Burkina. Pour le maire de la localité, l’enclavement de Absouya ne sera que dans quelques mois un souvenir lointain. Il s’est réjoui de la promesse tenue par le président du Faso car d’après lui, les routes dans la commune rurale dont il a la charge sont impraticables en saison hivernale.

Si les uns et les autres se réjouissent du début des travaux, pour le chef de l’Etat c’est le respect d’une parole donnée durant la campagne électorale qui est mis en avant. Il a déclaré s’être engagé à faire en sorte que de 2016 à 2020, 5000 pistes rurales soient aménagées dans les 13 régions du Burkina. Il estime que la construction des routes et des pistes rurales à travers le pays, est une des conditions pour amorcer le développement prôné. Tout comme les forces vives de Absouya, le président s’est dit conscient des difficultés que rencontrent les populations rurales durant la saison hivernale : « Et donc en aménageant les pistes rurales, c’est populations pourront facilement se déplacer, et mener à bien leurs activités ». A-t-il souligné.

Le ministre des Infrastructures Eric Wendmanegda Bougouma est allé dans le même sens que le patron de la cérémonie. Il estime que la faiblesse de ces infrastructures constitue un frein important au développement économique et social des populations rurales. Par conséquent, les infrastructures sont indispensables pour réduire la pauvreté, favoriser les échanges et la commercialisation des produits, a-t-il relevé. Le Chef de l’Etat s’est donc réjoui du lancement effectif du programme avant de rappeler que pour cette année ce sont environ 1375 km de pistes qui seront aménagées. Ce programme de pistes rurales à lui seul contribuera à créer plus de 11 700 emplois au profit des jeunes et des femmes des zones de projet, a indiqué le ministre des Infrastructures. Il a rappelé que le coût total des travaux est évalué à 34 500 000 000 de francs CFA. Les travaux sont subdivisés en 43 lots avec une moyenne de 32 km par lot et un délai d’exécution qui varie de quatre à six mois selon les lots d’après le ministre.

43 entreprises pour une bonne exécution des travaux

Le type d’aménagement retenu est celui de piste améliorée de type B avec les caractéristiques techniques suivantes : largeur de l’emprise : 15 m, largeur de chaussée : 5 m, vitesse de référence : 60 km/h, couche de roulement en graveleux latéritique de 15 cm d’épaisseur a-t-il indiqué. Le ministre a rappelé que pour la réalisation du projet, 43 entreprises ont été retenues, chacune pour un lot au terme du dépouillement et de l’évaluation des offres dans le cadre d’un appel d’offre accéléré ouvert. A l’endroit des entreprises retenues, Eric Bougouma les a invitées à mettre en œuvre toute leur compétence et toute leur technicité pour assurer l’exécution des travaux dans les règles de l’art et dans les délais prescrits tout en assurant la qualité requise. Soucieux de la qualité des ouvrages, le patron en charge des infrastructures n’a pas hésité à mettre en garde les responsables desdites entreprises. Il leur a fait comprendre que si constat est fait sur la mauvaise qualité d’un ouvrage, le marché sera simplement retiré à l’entreprise chargée de son exécution pour être confié à une nouvelle entreprise.
Eric Bougouma a rappelé que mis à part les travaux d’aménagement des pistes rurales, le projet prévoit également la réalisation de forages et de travaux connexes comme les infrastructures solaires et sanitaires.

Échanges avec les forces vives de la localité

« L’occasion manquée est un péché impardonnable ». Dit-on ! Les fils et filles de Absouya ont saisi l’occasion pour échanger sur les difficultés auxquelles ils sont confrontées dans la commune rurale avec le chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré. Le représentant des jeunes de la commune par exemple a demandé au président du Faso de les aider pour avoir leur permis de conduire pour au moins travailler dans les mines. Il a été rassuré par le premier responsable des Burkinabè qui lui a fait comprendre que l’emploi des jeunes est inscrit dans le programme présidentiel qu’il compte respecter comme c’est le cas de l’aménagement des pistes rurales. L’approvisionnement en eau potable, le développement de l’agriculture, l’insécurité, etc. sont autant de problèmes que la population de Absouya rencontre et qu’elle a partagé avec le chef de l’Etat. Il l’a rassurée sur l’engagement de son gouvernement à œuvrer pour le développement de la commune. En ce qui concerne la sécurité, Roch Marc Kaboré a invité les fils et filles de la commune à collaborer avec les forces de sécurité sur tout cas suspect qui attirerait leur attention en vue de lutter contre l’insécurité. Le chef de l’Etat a promis aux forces vives de Absouya qu’il reviendra pour plus d’échanges.

Thierry Kaboré
TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Editions spéciales

  • 13/8 - 23:00

    Des tirs entendus depuis le milieu de la soirée au Centre ville de Ougadougou

  • 13/8 - 23:09

    Urgent : Nous vous recommandons d’éviter le centre ville de Ouagadougou.
    Merci de rester chez vous ou de conserver vos positions actuelles.
    Nous vous donnerons des details bientôt. (Gendarmerie nationale)





Newsletter



Météo
Meteo Ouagadougou