RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


GESTION DES RESSOURCES (2/5) : Le PN-GIRE, un outil au service des hommes et des écosystèmes aquatiques

D 6 mars 2017     H 14:37     A Toute info     C 0 messages


Dans le but de rendre la gestion de la ressource eau plus efficiente, les autorités burkinabè met en œuvre le Programme National pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PN-GIRE) pour la période 2016-2030. Ce nouveau programme qui a été expliqué aux Hommes de médias du 27 février au 2 mars 2017 à Koudougou met l’accent sur une plus grande appropriation de la problématique par les différents acteurs.

Conscient de la rareté et de l’amenuisement des ressources en eau dont il dispose, le Burkina Faso s’était engagé à la mise en œuvre d’un programme intitulé Plan d’Action pour la Gestion Intégré des Ressources en Eau (PAGIRE). Ce plan a permis de faire l’état des lieux sur les ressources hydrauliques du pays et l’adoption d’un cadre juridique et d’organismes techniques tels le Conseil National de l’Eau (CNE), le Comité Technique de l’Eau ainsi que des agences de l’eau.

De nouveaux défis à relever

S’il a permis d’engranger des résultats notables, il reste que le Plan d’Action Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE) se devait de s’adapter pour plus d’efficacité. Des aspects comme la cohérence et la communication n’étaient par exemple pas intégrées dans la conduite de plan.C’est ainsi que le Programme National pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PN-GIRE) a été mis sur pied. Cet nouvel organisme s’étend sur la période 2016-2030 et comprend trois phases au bout desquelles il devrait atteindre son objectif qui est de « contribuer durablement à la satisfaction des besoins en eau douce des usagers et des écosystèmes aquatiques. » Pour cela, ce sont dix (10) objectifs opérationnels qui ont été définis ; tous allant dans le sens de la maitrise et de la préservation de la ressource eau. Au nombre des objectifs figurent aussi la volonté de trouver des solutions à problématique liées à rendre opérationnelles les structures qui ont en charge la gestion de la ressource eau. De fait, il s’agit de rendre plus efficaces les agences de l’eau au nombre de cinq (05) sur le territoire national, la Direction Générale de Ressources en Eaux (DGRE) et l’Agence Nationale de la Météorologie(ANAM).

Combler la mobilisation des fonds nécessaires par voie de coopération

La mise en œuvre du PN-GIRE nécessite la mobilisation de 69 milliards de FCFA financés à plus de 50% par les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) très à l’affut des problématiques environnementales. C’est ainsi que des pays comme le Danemark, la Suède mais aussi l’Union Européenne à travers leurs coopérations respectives appuient déjà financièrement le Burkina en ce sens sans oublier sans oublier des agences de l’eau de la France et des Pays-Bas. Le reste de la contribution financière devra revenir à l’État du Burkina Faso et à la Contribution Financière en matière d’Eau en part sensiblement égales.

Soumana Loura

TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Editions spéciales

  • 13/8 - 23:00

    Des tirs entendus depuis le milieu de la soirée au Centre ville de Ougadougou

  • 13/8 - 23:09

    Urgent : Nous vous recommandons d’éviter le centre ville de Ouagadougou.
    Merci de rester chez vous ou de conserver vos positions actuelles.
    Nous vous donnerons des details bientôt. (Gendarmerie nationale)





Newsletter



Météo
Meteo Ouagadougou