RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


GESTION DES RESSOURCES EN EAU (5/5) : à la découverte de la « Police de l’eau »

D 8 mars 2017     H 06:00     A Toute info     C 0 messages


Dans le but de rationnaliser l’utilisation de l’eau, il a été mis en place une police dite de l’eau au Burkina Faso. Ses missions ; prévenir et sensibiliser quant à l’utilisation de l’or bleu.


DU fait de sa situation de pays de pays sahélien, le Burkina Faso ne dispose pas de beaucoup de ressources en eaux. Selon les estimations, les ressources sont estimées à 200 millions de m3. Ce qui fait qu’en moyenne chaque Burkinabè a droit à seulement 750 m3 par an. Ce qui fait du pays des Hommes Intègres, un pays au stress hydrique élevé d’autant que la population augmente rapidement exerçant une énorme pression sur la ressource alors que celle –ci va s’amenuisant et que les études conviennent qu’en deçà de 1000m 3 par an et par personne, aucun développement n’est possible. Pour ne rien arranger, des prélèvements anarchiques constituant un gaspillage de fait, sont légion. D’où l’instauration de la police de l’eau pour limiter les dommages dont l’eau fait l’objet. La phase pilote est expérimentée dans la région des Hauts-Bassins du fait des dangers auxquels l’eau est exposée dans cette partie du pays à cause d’une pollution industrielle particulièrement nuisible.

Des sanctions existent

Ce sont des agents assermentés des services d’État chargés de l’environnement qui sont chargés au respect des lois en vigueur aidés en cela par des agents de la police judiciaire et de la police municipale. Les personnes prises en délit de d’infractions encourent des sanctions telles la suspension ou même le retrait de l’exploitation, les déchéances ainsi que des mesures de publicité qui enjoignent le fautif de déclarer son statut de sanctionné par voie de presse. Des mesures sont cependant prises en amont pour assurer la prévention. Cette police intervient entre autres en matière de règlementation relatives aux installations, aux ouvrages, aux travaux ainsi qu’à la protection des écosystèmes aquatiques et des périmètres de protections.

Soumana Loura

TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Editions spéciales

  • 13/8 - 23:00

    Des tirs entendus depuis le milieu de la soirée au Centre ville de Ougadougou

  • 13/8 - 23:09

    Urgent : Nous vous recommandons d’éviter le centre ville de Ouagadougou.
    Merci de rester chez vous ou de conserver vos positions actuelles.
    Nous vous donnerons des details bientôt. (Gendarmerie nationale)





Newsletter



Météo
Meteo Ouagadougou