RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


BURKINA FASO : une organisation de la société civile dénonce un climat sécuritaire délétère

D 9 mars 2017     H 22:22     A Toute info     C 0 messages


L’Alliance pour la défense de la Patrie (ADP) a peint un tableau pas reluisant de la situation du pays. Dans une conférence de presse qu’elle a animée ce 09 mars, elle a aussi dénoncé des « atteintes à la liberté d’expression » et un climat sécuritaire délétère.

Le Burkina Faso est-il devenu un terrain de jeu pour les terroristes ? L’ADP en est convaincue. Ses membres en veulent pour preuves les différentes attaques dont le pays fait l’objet depuis le mois de janvier 2016.Ils estiment qu’à cause du climat d’insécurité consécutif à ces attaques, le Burkina Faso coure le risque de voir sa partie Nord lui échapper. Le gouvernement est accusé de manquer à ses devoirs d’autant que les réponses qu’il propose seraient inefficaces.

Compétences éprouvées

Pour trouver une solution durable à la crise sécuritaire, l’ADP estime qu’il faudrait impliquer tous les fils du pays et bannir la justice « sélective » qui est source de division. Aussi considèrent-ils que le Burkina a mal à sa cohésion nationale à cause d’une justice « à deux vitesses. » Laquelle cohésion est nécessaire pour combattre le terrorisme.
L’actuel ministre de la défense n’est pas la bonne personne à la bonne place du fait qu’il est un « néophyte en matière de défense et de sécurité. »En revanche il est des personnes à aux « compétences éprouvées » en la matière à l’instar de Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé qui ,jusque- là, avaient réussi à épargner le Burkina des attaques terroristes et auxquelles, le gouvernement peut faire appel pourvu qu’il mette de côté les anciennes inimitiés.
De façon plus structurelle, l’OSC annonce va approcher les avis des différentes compétences en vue de recueillir leurs avis sur les questions lancinantes auxquelles le pays fait face. La synthèse des propositions sera consignée dans un document qu’elle prévoit faire sortir éminemment. D’autant qu’elle estime que la morosité qui a gagné le pays s’étend aussi à plusieurs autres domaines.
Soumana Loura

TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document