RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Burkina Faso

Version imprimable de cet article Version imprimable


MOTION DE DEFIANCE DANS L’ARRONDISSEMENT 3 : Le maire contesté défie ses détracteurs

D 7 avril 2017     H 21:41     A Toute info     C 0 messages


Une rencontre d’échanges a eu lieu entre la presse et le maire de la commune de l’arrondissement 3 de la ville de Ouagadougou, Rainatou Ouédraogo/Sawadogo ce vendredi 7 avril 2017. L’ordre du jour était la motion de défiance déposée par un groupe de conseillers municipaux à l’encontre du maire.

Les conseillers municipaux dissidents sont décidés à faire plier le maire de l’arrondissement 3 de la ville de Ouagadougou, Rainatou Ouédraogo/Sawadogo. Le maire également n’est pas prêt à lâcher le morceau. Sa sortie médiatique de ce vendredi 7 avril 2017 le confirme un peu plus surtout quand il a déclaré : « Je ne me reconnais pas dans ce qui est écrit dans cette motion ». A travers cette phrase, Rainatou Ouédraogo/Sawadogo lance un message fort à ceux qu’elle considère comme ses détracteurs ; qu’elle n’est pas prête à céder aussi facilement son fauteuil face à ce qu’elle qualifie de sentiments qui ont été mentionnés dans un document et qui ne peuvent être considérés comme une motion de défiance au sens sérieux du terme. Point par point elle s’est défendue faces aux accusations portées contre elle dans la motion de défiance. En effet en ce qui concerne le point faisant état de mauvais management des affaires publiques, la contesté a révélé que le budget des mairies est élaboré par une commission et voté en réunion du conseil d’arrondissement. Pour ce qui est du budget de cette année, elle a confié qu’il a été adopté par 27 voix pour et une voix contre. « Il n’y a donc pas de quoi fouetter un chat » a-t-elle déclaré. Sa réponse au point faisant état de gestion du recrutement THIMO est de rassurer les uns et les autres que son arrondissement a eu la meilleure procédure de recrutement en prenant en considération la pression sociale sur les conseillers et les agents de la mairie. Elle a de ce part invité qui le souhaite à faire le tour des arrondissements pour faire son propre opinion. Pour ce qui est de l’opacité de la gestion de l’arrondissement et le manque de considération des conseillers, la première responsable de la mairie estime que cette accusation est portée contre elle, peut-être par le simple fait qu’elle soit très jeune dérange certains ; une situation qu’elle dit comprendre. Mais pour sa défense, elle a justifie son absence à quelques sessions par les convocations de l’autorité de tutelle aux mêmes heures de session du conseil. De l’état des lieux du patrimoine de la mairie, le maire contesté a rappelé qu’à l’occasion de la passation de charges, un document faisant état du patrimoine de la mairie a été remis au nouveau conseil d’arrondissement. Il a alors invité tous ceux qui veulent des preuves à saisir le secrétariat général car d’après lui, ledit document est disponible et accessible à tous les conseillers. De la mauvaise gestion du carburant, Rainatou Ouédraogo/Sawadogo a invité les autorités de contrôle à vérifier par elles-mêmes. Elle rappelle à cet effet que le rapport de gestion de l’année 2016 est disponible au niveau des services financiers de la mairie. En ce qui concerne l’enrichissement illicite, « il s’agit de la pure diffamation » a déclaré celle qui est appelé affectueusement par ses collaborateurs, « madame le maire ». Sa réponse à cette accusation ne se fera pas attendre car, elle a confié réfléchir sur la possibilité d’une saisine de la justice à cet effet. Pou rendre plus crédible sa défense, elle n’a pas hésité à défier ses détracteurs à apporter la preuve d’un quelconque enrichissement illicite en l’occurrence l’acquisition d’une villa au cours de son mandat. « Si quelqu’un en présente une, je démissionne immédiatement » a-t-elle martelé.

Des conseillers dans de beaux draps ?

Le maire de l’arrondissement 3, Rainatou Ouédraogo/Sawadogo semble connaitre les vraies raisons qui poussent les signataires de la motion de défiance à s’acharner contre lui. Si on l’en croit, certains conseillers seraient impliqués dans une affaire de vente irrégulière de terrains à Zongo et à Rimkiéta. Afin de faire donc la lumière sur cette affaire encore floue, il a recommandé une investigation qui est d’ailleurs en cours a-t-il soutenu. C’est donc depuis le jour qu’il a porté l’information à l’endroit de tous les conseillers à qui il a confié avoir diligenté une investigation dans ce sens que certains ont changé de comportements envers lui a souligné le maire.
L’heure n’est pas au règlement de compte, mais au dialogue espère madame le maire. Elle n’a donc pas hésité à inviter les conseillers dissidents à revenir autour de la table ronde pour des concertations franches et constructives à mêmes de permettre à chaque camp de trouver des solutions idoines. En guise de sa bonne foi, elle a déclaré avoir pardonné ses détracteurs.

Thierry KABORE

TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document