RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


BITUMAGE ET CONSTRUCTION DE LA RN 10 : le ministre Eric Bougouma satisfait mais invite SOROUBAT à accélérer les travaux

D 24 mai 2017     H 23:00     A Toute info     C 0 messages


Mardi 23 mai 2017. Le ministre des Infrastructures Eric Bougouma s’est rendu sur la Route nationale (RN 10) Dédougou Tougan pour constater l’état d’avancement de la construction et du bitumage de la voix. Il était satisfait du travail effectué par l’entreprise SOROUBAT.

Démarrés le 1er septembre 2016, les travaux de construction et de bitumage de la Route nationale (RN 10) Dédougou Tougan sont dans le délai. L’information a été donnée par le directeur des travaux Selmi Aymer. Comme exemple, il indique que neuf mois après le démarrage des travaux, l’entreprise enregistre aujourd’hui un taux d’exécution de 18%. Il faut rappeler que son équipe produit régulièrement des rapports sur l’état d’avancement des travaux au ministre des Infrastructures Eric Bougouma qui dit suivre de très près l’exécution. Cependant, il faut croire qu’il n’est pas un homme à se contenter uniquement que des rapports. Au terme de sa visite sur le terrain, il s’est dit satisfait du travail qui est fait. Il a déclaré avoir constaté lors de la visite, une entreprise qui a du matériel, du personnel et qui travaille selon une méthode admirable. Au regard de tout cela, il n’a pas manqué de saluer au passage l’entreprise SOROUBAT qui est chargée du bitumage de la route.

Toutefois, pour le ministre Eric Bougouma, la prudence doit être de mise en toute chose. Pour ce faire, il a rappelé à l’entreprise qu’au moment de l’exécution de la couche de roulement, le laboratoire national va procéder à un test à l’aide de matériaux plus sophistiqué.
L’équipe de SOROUBAT semble ne pas être inquiétée le rappel du ministre à l’image de son directeur de travaux qui a rassuré sur la qualité de l’ouvrage qui sera rendu.

Exigeant également sur le respect du délai d’exécution des travaux qui est de 24 mois, Eric Bougouma a demandé aux travailleurs sur le chantier d’accélérer encore un peu plus la cadence car : « Tout comme les Samo sont pressés de voir le goudron devant leurs portes, le gouvernement est aussi pressé de voir un ouvrage dans les délais et selon les normes de qualité requise, c’est important » a-t-il souligné.
Sur ce point également il sera rassuré par Selmi Aymer. Il les a également invités à travailler de sorte que la qualité, l’organisation observée au cours de la visite aille de paire avec l’accélération. C’est donc étant rassuré qu’il a rejoint Ouagadougou. Mais bien avant, il a émis une dernière inquiétude. Elle concerne la construction du pont moderne sur le fleuve Mouhoun. Avec la saison pluvieuse qui s’installe le ministre en charge des infrastructures s’est dit inquiet de l’arrivée massive de l’eau de pluie qui pourra ralentir les travaux. En réponse, le directeurs des travaux, Selmi Aymer a confirmé que l’entreprise fera tout pour non seulement respecter le délai d’exécution des travaux qui est de 24 mois, mais aussi pour livrer un ouvrage de qualité qui respectera les normes requises. La construction et le bitumage de la RN 10 sont financés par la Banque islamique de développement (BID) et l’Etat burkinabè à hauteur de 23 611 707 492 francs TTC. La route est longue de 91 km.

Thierry KABORE

TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document