RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


Arsène Soulama, entraineur de l’USCO : « C’est le travail qui fait qu’on a ces résultats »

D 29 novembre 2017     H 16:30     A Tiendrebeogo Aziz     C 0 messages


Passée à côté de la relégation en D2, l’Union sportive de la Comoé (USCO) semble jouer les premiers rôles cette saison. Les « Unionistes » de Banfora occupent actuellement la deuxième place du championnat national de football de première division. En déplacement à Ouagadougou, le samedi 25 novembre dernier où ils sont venus arracher le nul (1-1) devant l’Union sportive de Ouagadougou (USO), nous avons arraché quelques mots à l’entraineur de cette formation, Arsène Soulama.

Qu’est-ce qu’on dit du côté de l’USCO, on était proche de la victoire ou de la défaite au vu de la prestation de ces deux équipes ?

C’était un peu compliqué vu qu’on a pris le but très tôt. Cela a un peu déjoué mon plan. Sinon ce soir, on n’était pas loin de la victoire, parce que l’adversaire à mon sens a subi. On avait plus d’impact sur eux. Je suis satisfait malgré ces trois points que j’ai perdus, et qui pouvaient me placer leader dans ce Fasofoot. C’est un résultat bon à prendre. L’adversaire qui est à la recherche de sa première victoire, est venue avec la pression. Cela ne nous a pas facilité la tâche, car ils étaient agressifs.

Est-ce que l’agressivité de l’USO vous a empêché de poser le ballon ?

Oui, parce que c’était difficile du côté des deux formations. C’était d’un niveau physique avec un peu d’agressivité. Ça nous a empêché de poser le ballon comme on le voulait.

Toujours invaincue depuis le début du championnat. Est-ce que vous êtes satisfaits ?

L’USCO est toujours invaincue. Nous n’allons pas tomber déjà dans l’autosatisfaction. L’équipe est toujours en sentier. Nous travaillons chaque jour, comme nous jouons le dernier match pour nous maintenir.

D’où vient ce miracle de l’USCO ?

Ce n’est pas un miracle, mais c’est le travail. L’année passée ce que nous avons subi, on a travaillé pour éviter cette situation. C’est le travail qui fait qu’on a ces résultats.

Propos recueillis par Aziz Tiendrebéogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document