RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Communiqués

Version imprimable de cet article Version imprimable


UPC : Renouvellement des structures et deuxième congrès ordinaire du 22 au 24 Juin 2018

D 18 décembre 2017     H 14:05     A Toute info     C 0 messages


Le Bureau politique national (BPN) de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) s’est réuni en session ordinaire le samedi 16 Décembre sous la présidence de M. Zéphirin Diabré, Président du BPN, dans la salle de conférence de l’Hôtel Pacific à Ouagadougou.

L’ordre du jour débattu par les participants était le suivant :
1) Vie du parti :
-  Gestion des démissions survenues au niveau du groupe parlementaire
-  Stratégie de renouvellement de l’ensemble des structures du parti
-  Préparation du deuxième congrès ordinaire du parti
-  Situation financière du parti
-  Information sur les activités du groupe parlementaire
-  Informations relatives à la vie des communes gérées par l’UPC
-  Questions disciplinaires
2) Situation nationale ;
3) Divers.
Au titre de la gestion des démissions survenues au niveau du groupe parlementaire, la direction du parti a présenté un rapport d’étape sur les mesures conservatoires qui ont été prises afin d’éviter les disfonctionnements au niveau des structures de base, consécutives à ces démissions. Dans cet esprit, et conformément aux dispositions statutaires, la direction du parti a enclenché les procédures pour pourvoir au remplacement progressif des députés démissionnaires au niveau des structures de base, lorsque ceux ci y occupent des responsabilités, et à la désignation de nouveaux responsables chargés de conduire les activités du parti. Le Bureau politique national, tout en saluant les différentes mesures déjà prises, a vivement encouragé la direction du parti à poursuivre résolument et de manière diligente ce travail, afin d’éviter une instrumentalisation des structures du parti. Le BPN a aussi instruit la direction du parti pour que les informations relatives à ces changements soient amplement communiquées à la base, afin que les démissionnaires ne puissent plus se prévaloir de leurs titres de responsables des structures pour convoquer les militants, comme cela a été parfois le cas. Le BPN rappelle à tous les militants, que dès lors qu’un responsable de structure a été démis de ses fonctions, il n’est plus autorisé à les convoquer au nom du parti, et que répondre à une telle convocation constitue une démission de fait du parti.
Au titre de la stratégie de renouvellement des structures du parti, la direction a obtenu le quitus du BPN pour engager le renouvellement complet des structures du parti sur l’ensemble du territoire national. Les membres du BPN ont défini la démarche appropriée pour ce renouvellement. Ils ont enfin fixé le calendrier de l’opération qui doit s’étendre du 1er janvier 2018 au 30 Avril 2018. Ce renouvellement s’impose dans la perspective du 2ème congrès ordinaire du parti.
Au titre du deuxième congrès ordinaire du parti, les membres du BPN ont arrêté la date du 22 au 24 juin 2018 pour la tenue de ce congrès. Ils ont instruit la direction du parti de mettre en place le comité national chargé d’organiser cet événement très important dans la vie du parti.
Au titre de la situation financière du parti, le Secrétariat à la trésorerie a présenté son rapport aux membres du BPN. Il les a informés entre autres du montant de la subvention reçue par le parti au titre des subventions accordées aux partis politiques. Les membres du BPN exhortent les militants du parti à s’acquitter de leurs cotisations, toute chose qui, en plus d’être une obligation statutaire, est un signe de l’engagement pour la cause du parti.
Au titre des activités parlementaires, le Président du groupe parlementaire a présenté un rapport sur la session parlementaire en cours et sur les activités récentes du groupe parlementaire. Le BPN a félicité les députés du parti pour leur travail au niveau de l’Assemblée nationale, et les a exhortés à continuer de faire entendre la spécificité de la voix du parti et de l’opposition au sein de l’hémicycle.
Au titre de la vie des communes, le BPN a passé en revue la situation dans les communes gérées par l’UPC. Il a félicité les maires et les conseillers municipaux UPC pour leur engagement constant aux côtés des populations, et les a encouragés à travailler dans le respect des principes de bonne gouvernance. Le BPN a été saisi de certaines tentatives de déstabilisation orchestrées par le parti au pouvoir (MPP). Tout en apportant son soutien plein et entier aux camarades victimes de ces opérations, le BPN les a invités à plus de vigilance, pour faire échec à ces opérations qui ne sont rien d’autre que le pendant local du travail de corruption et de débauchage qui s’est tramé au niveau du groupe parlementaire UPC.
Au titre des questions disciplinaires, les membres du BPN ont d’abord passé en revue la situation de l’arrondissement 3 de Ouagadougou où des conseillers municipaux se sont liés au MPP pour initier une motion de défiance à l’endroit du maire de la commune, issu de l’UPC. Les membres du BPN ont félicité la direction du parti pour toutes les tentatives de médiation qu’elle a engagées, ainsi que toutes les bonnes volontés qui se sont impliquées pour la résolution de la crise. Le BPN a instruit la direction du parti d’engager rapidement une procédure disciplinaire contre les conseillers indélicats, et lui a donné quitus pour appliquer toute sanction qu’il lui paraitra approprié de prendre, et ce conformément aux dispositions statutaires. Le BPN a réaffirmé son soutien au maire de l’arrondissement 3 et aux conseillers restés fidèles au parti, et les a encouragés à continuer de porte haut le flambeau du parti dans la commune.
Toujours au registre des questions disciplinaires, le BPN a entendu un rapport sur des comportements d’indiscipline et de trahison de la part de certains conseillers municipaux UPC de la commune de Gorom-Gorom (Province de l’Oudalan). Le BPN a instruit la direction pour qu’elle engage une procédure de sanction disciplinaire, conformément aux textes régissant la vie du parti.
Evoquant la situation nationale, les membres du BPN ont convenu que plus le temps passe, plus la déception grandit quant à la gouvernance servie par le MPP. Ils observent que les critiques les plus acerbes proviennent maintenant soit d’anciens ministres du gouvernement, qui savent donc de quoi ils parlent, soit de membres éminents de la majorité elle-même, toute chose qui conforte l’opposition dans ses prises de position. Le BPN invite le Président Roch Kaboré et son gouvernement à écouter les cris de cœur des Burkinabè, et à se mettre vraiment au travail s’ils le peuvent encore, au lieu de se complaire dans des auto satisfactions béates, comme on l’a vu récemment avec les déclarations puériles du premier ministre.
De nombreux points de divers ont été discutés par les membres du BPN avant que la réunion ne s’achève.
Débutée à 9h, cette session du bureau politique national a pris fin à 15h dans une ambiance de grande camaraderie.

Ouagadougou, le 18 décembre 2017

Le Secrétariat national à l’Information et à la Communication de l’UPC

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document