RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


Burkina Faso : l’ambassadeur des USA Andrew Young chez le syndicaliste Bassolma Bazié

D 16 février 2018     H 14:33     A Tiendrebeogo Aziz     C 0 messages


Une délégation de l’ambassade des Etats-Unis avec à sa tête, l’ambassadeur Andrew Young, a rendu une visite à la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), le jeudi 15 février 2018, à la bourse du travail de Ouagadougou. Au sortir d’un tête-à-tête, l’hôte du jour dit être venu dans le cadre d’une meilleure connaissance des différentes composantes de la vie du pays des Hommes intègres.


Après des échanges à huit clos qui ont duré une trentaine de minutes, l’ambassadeur du pays de l’Oncle Sam, Andrew Young a indiqué qu’il était venu parler de grandes questions qui concernent le Burkina Faso.
« C’est une visite de dialogue, d’échanges dont le seul but est de mieux s’informer afin de mieux comprendre le trajet parcouru par le Burkina Faso depuis toutes ces années. Je suis convaincu que le Burkina Faso traverse une période clé dans son histoire. » a déclaré le successeur de Tuilinabo Mushingi.
Le secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), Bassolma Bazié a résumé ses propos autour des difficultés que rencontre le Burkina Faso. Il a indiqué qu’il faut « une gouvernance vertueuse » pour que notre pays puisse se développer. Une gouvernance vertueuse qui peut se résumer selon lui, sous quatre (4) points.
D’abord, au niveau du système éducatif, il a montré qu’il faut avoir un regard critique et y mettre les moyens pour qu’on produise des hommes de qualité pour prendre le pays en main. Par ailleurs dans, dans la gouvernance vertueuse, il a dit qu’il faut de l’exemplarité dans le comportement des dirigeants. Aussi « nous avons réitéré notre souci à ce que nos dirigeants ne fassent pas des politiques copiées collées dans notre pays qui ne sont pas conformes à notre vision.  » a-t-il indiqué. Et de poursuivre qu’ils se battent pour qu’il y ait une justice sur les crimes de sang et les crimes économiques.
Le secrétaire général de la CGT-B n’a pas manqué d’indiquer que le plénipotentiaire américain a apprécié la contribution du mouvement syndical dans l’ancrage de la démocratie au Burkina Faso.

Aziz Tiendrebéogo

TOUTE INFO, quotidien d’informations en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document