RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Fonds communs : Des associations de commerçants dénoncent une injustice « sur le dos du contribuable »

D 14 avril 2018     H 17:40     A Toute info     C 0 messages


Un groupe d’associations réunies au sein de la « Coalition nationale des acteurs économiques pour un commerce équitable » ont rencontré la presse le lundi 09 avril 2018 à Ouagadougou pour dénoncer la pratique de "fonds communs" que perçoivent certains employés de l’Etat. Pour eux, cela relève de l’iniquité.

Les fonds communs continuent de faire des gorges chaudes. Les membres de la « Coalition nationale des acteurs économiques pour un commerce équitable », ont signifié qu’avant la polémique sur les fonds communs, ils ignoraient tout de cette pratique. Pour le porte-parole de la coalition, Hamado Kanazoé, l’octroi de ces fonds communs est une injustice non seulement à l’endroit des commerçants mais aussi à l’endroit des autres fonctionnaires. Il estime que ces fonds expliquent les grognes des autres fonctionnaires qui, selon lui, sont lésés par rapport aux fonctionnaires bénéficiant du fonds commun. Sauf que pour satisfaire tous les fonctionnaires, le gouvernement sera emmené à mettre davantage les contribuables à contribution ; ce qui aura pour effet de rendre le cout de la vie encore plus cher.
« Il y a donc lieu que le gouvernement prenne des mesures pour mettre fin à ces fonds communs », plaide Hamado Kanazoé pour qui les financements devraient servir en priorité à la professionnalisation du secteur informel, à la création de micro-entreprises, à l’édification d’infrastructures sociales de base ainsi qu’à la lutte contre le terrorisme.
Les conférenciers ont fixé la fin du mois de mai prochain comme date butoir de la suppression de ces « fonds » et ce, dans tous les ministères où ils sont octroyés. Faute de quoi, ils comptent demander au gouvernement de leur trouver des voies alternatives pour payer les taxes, puisqu’ils menacent de ne plus le faire aux lieux habituels. « Nous comptons bouder tous les services du ministère de l’Economie », préviennent-ils. Mieux, si ces mesures alternatives ne sont pas trouvées, les acteurs économiques membres de la coalition n’excluent pas d’appeler le monde des affaires à refuser de payer les taxes.

Soumana Loura

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document