RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


JOURNÉES NATIONALES DE LA QUALITÉ 2018 : rendez-vous du 28 au 30 novembre à Ouagadougou

D 22 novembre 2018     H 12:00     A TOUTE INFO     C 0 messages


Les 28ème Journées nationales de la qualité (JNQ) et la 7ème édition du Prix burkinabè de la qualité (PBQ) se dérouleront du 28 au 30 novembre 2018. Le thème retenu cette année est « la productivité, un accélérateur pour la performance et la compétitivité au Burkina. » L’information a été rendue publique lundi dernier par les organisateurs au cours d’une conférence de presse. A cette occasion, ils ont dévoilé le programme et apporté des détails sur les différents prix aux Hommes de médias.

Récompenser les efforts des entreprises qui s’illustrent de façon positive en matière de qualité. C’est l’un des objectifs visés par le Prix burkinabè de la qualité (PBQ). Cette année, l’événement qui est à sa 7ème édition se tiendra au même moment que les 28ème Journées nationales de la qualité (JNQ) du 28 au 30 novembre à Canal Olympia « Yennenga » sis à Ouaga 2000. Selon le comité d’organisation qui était face à la presse le lundi 19 novembre 2018, les deux manifestations auront pour thème « la productivité, un accélérateur pour la performance et la compétitivité au Burkina. »
Elles seront patronnées par le Chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré et présidées par le Ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat (MCIA). Deux parrains sont également annoncés : les directeurs généraux de l’ONEA et de la SONABHY. Selon le secrétaire général du MCIA, Boubacar Traoré, principal orateur de la conférence de presse les JNQ et les PBQ constituent « un cadre d’échanges et de partage d’expériences entre les gouvernants, les politiques et décideurs, les services publics, les entreprises privées, les producteurs, les consommateurs, les structures d’appui, les étudiants ». Elles apparaissent comme de véritables outils pour l’opérationnalisation du Plan national de développement économique et social (PNDES), l’actuel référentiel de développement du Burkina, a-t-il ajouté.

Des prix en « or, diamant, argent et bronze » aux meilleures entreprises

Le comité d’organisation a confié qu’une vingtaine d’entreprises seront en compétition pour l’obtention de la plus haute distinction : le Prix burkinabè de la qualité (PBQ) 2018. Ce prix encore appelé Prix diamant ou Prix d’excellence dans la qualité sera remis par le Président du Faso. Les autres prix sont le Bronze ou prix d’engagement, l’Argent ou prix de la maîtrise de la qualité et l’Or ou prix d’excellence dans la qualité. Les compétiteurs seront classés par catégorie et ce selon le nombre d’employés. Les entreprises ayant plus de 100 employés « joueront » dans la catégorie A, celles totalisant entre 20 et 100 employés dans la catégorie B et les entreprises ayant mois de 20 employés vont compétir dans la catégorie C.
Le directeur général de l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM) Issaka Zoungrana a relevé que les prix offerts aux meilleures entreprises sont des trophées sans aucune valeur numéraire. Lee Prix burkinabè de la qualité est « un prix à valeur symbolique. Un tel prix donne des prestiges et de la distinction, ouvre la voie à l’international », a précisé Boubacar Traoré.

Formations et sensibilisations au programme

Pour les organisateurs, les objectifs ou résultats attendus lors du Prix burkinabè de la qualité sont entre autres la promotion de la culture de la qualité au sein de la population, la mise en place de la démarche qualité dans les organismes, la reconnaissance des mérites des organismes privés et publics performants au plan national, la valorisation des performances en matière de qualité et l’image de marque des meilleurs organismes.
Quant aux Journées nationales de la qualité, elles visent à communiquer, informer et former sur les enjeux de la productivité pour l’accroissement des performances et de la compétitivité au niveau national. A travers ces journées, il s’agit aussi, au-delà des récompenses faites aux entreprises, de les sensibiliser sur les choix appropriés des outils et techniques de la productivité et d’offrir une tribune d’expression aux jeunes promoteurs.
Le programme des JNQ 2018 prévoit des panels, des conférences, des formations qualifiantes dans les métiers de la qualité et de la productivité, mais aussi des expositions et des visites d’entreprises.
En rappel, les Journées nationales de la qualité (JNQ) et le Prix burkinabè de la qualité (PBQ) sont organisés par le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) en collaboration avec l’Association Burkinabè pour le Management de la Qualité (ABMAQ) et l’Agence Burkinabè de la Normalisation, de la Métrologie et de la Qualité (ABNORM). L’édition 2018 se tiendra du 28 au 30 novembre.

Amidou Kabré

TOUTE INFO

Portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document