RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Ministère de l’environnement : Le syndicat dénonce une mauvaise gestion du département

D 10 janvier 2019     H 20:28     A TOUTE INFO     C 0 messages


Le syndicat national des travailleurs de l’environnement, du tourisme et de l’hôtellerie (SYNTETH) a animé un point de presse ce jeudi 10 janvier à la Bourse du travail de Ouagadougou. L’ordre du jour, tirer la sonnette d’alarme sur leurs conditions de travail en ce temps de défis sécuritaires où leurs camarades sont victimes d’attaques terroristes .Yissouffo Ouédraogo et ses camarades insistent surtout sur le mutisme de leur ministre de tutelle .Pendant ce temps, ils pointent du doigt également des nominations et des ordres de missions à la volée du ministre Nestore Batio Bassière.

Les défis sécuritaires et la parade à même d’endiguer la menace terroriste a été défendue par le syndicat du ministre de l’environnement. Chemin faisant, le récent massacre de 49 personnes à Yirgou selon le dernier bilan officiel dans un affrontement communautaire justifie d’un œil regardant et rigoureux des politiques de sécurité .Présentant ses condoléances aux victimes, le syndicat a souhaité un prompt rétablissement aux blessés tout en assurant un engagement conséquent des forces de défenses et de sécurité à protéger l’Etat et les populations.
Revenant à leurs préoccupations proprement dites, la mauvaise gestion du ministère de l’environnement ,de l’économie verte et du changement climatique, l’équipage adéquat des agents forestiers en proie aux attaques terroristes sont notamment dénoncés par les conférenciers .Pour le premier ,la gestion de l’environnement et des ressources naturelles sont reléguées au second plan .Les services forestiers poursuivent –ils, manquent de tout pour mener à bien leur mission laissant une recrudescence de la désertification et dont les changements climatiques avec leurs corollaires de conséquences .Cette mal gouvernance du ministre dénote de calculs politiciens conduisant un mépris des agents selon eux : « depuis le régime de Blaise Compaoré à celui actuel, la gestion de ce département est attribuée aux partis politiques satellites du parti au pouvoir en guise de récompense. »

Pour l’équipement des agents ,le syndicat fait état d’une insuffisance d’armes ,de dotation et de logistique à même de faire face aux dangers naturels tels que les animaux et les braconniers .Le phénomène terroriste vient corser l’addition aujourd’hui car les agents forestiers sont mal en point pour relever le défis .Avec un budget de 2,8 milliards de francs ,le ministère peinera à faire face à la dure endurance sécuritaire, foi du syndicat. En plus, « quand ce département a sollicité un armement conséquent, c’est l’armement déclassé au niveau de l’armée nationale qui lui a été accordé », s’’indigne le syndicat.

Cette conférence a fait l’objet, de cri de cœur pour la carrière des agents des forestiers pour une valorisation des membres et une organisation profonde du ministère .Le syndicat prévient que toutes ces revendications doivent être prises en compte pour éviter un bras de fer avec le ministère .En tout cas le ton est donné. Alors, pour combien de temps va encore durer la saison des grèves ? Quel poids a encore le message du président du Faso quand il appelle à une trêve sociale ?

Alain Yaméogo

TOUTE INFO, journal d’informations indépendant en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document