RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


QUALITÉ DES PRODUITS : Cinq entreprises burkinabè certifiées aux normes nationales de qualité NBF

D 21 janvier 2019     H 20:27     A TOUTE INFO     C 0 messages


Cinq entreprises burkinabè sont désormais porteuses de la marque nationale de norme qualité NBF. Reconnues par l’Agence Burkinabè de Normalisation, de la Métrologie et de la Qualité (ABNORM), elles ont reçu la certification de leurs produits au cours d’une cérémonie officielle le vendredi 18 janvier 2019 à Ouagadougou.

La liste des cinq premières entreprises burkinabè certifiées de la marque nationale NBF a été rendue publique. Au terme d’un processus dont les activités ont commencé depuis fin 2014, l’Agence Burkinabè de Normalisation, de la Métrologie et de la Qualité (ABNORM) a dévoilé les noms des heureuses lauréates au cours d’une cérémonie dans la capitale le vendredi 18 janvier 2019. Ce sont : la Société Burkinabè Des Filières Alimentaires (SBFA) pour les eaux en sachets et les eaux en bouteilles de marque BARAJII, la Société ALEPA pour la farine de maïs, la semoule et le gritz de maïs, la Société Nouvelle Huilerie et Savonnerie Citec/ SN CITEC pour l’huile alimentaire de coton enrichie en vitamine A de marque « SAVOR », le Réseau des Productrices du Beurre de karité des Haut-bassins et des Cascades (RPBHC) pour le beurre de karité et enfin la CHARCUTERIE MODERNE DU BURKINA pour la viande de volaille de marque « FASO COQ ».

Les produits de ces entreprises ont été jugés conformes aux exigences des référentiels de certification. Elles voient ainsi leurs produits dignes de porter la marque nationale de qualité NBF. Cette marque qualité est décernée par l’ANORM, sous la coupe du ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat. En effet, l’ABNORM est l’unique agence qui est chargée de la mise en œuvre de la Politique nationale en matière de normalisation, de certification, de métrologie, du contrôle de la qualité, de promotion de la qualité et d’accréditation au Burkina Faso.

Pour une première, les audits qui ont abouti à la certification ont porté spécifiquement sur les produits alimentaires de certaines entreprises traitant des aspects liés à la qualité et à la sécurité sanitaire des aliments. A en croire le conseiller technique Sami Ouattara, représentant le ministre en charge de l’industrie à la cérémonie de remise des certificats, les résultats des audits ont été « examinés par le comité technique de certification, en toute impartialité et avec rigueur conformément aux exigences de la norme ISO/ CEI 17065. »

Mieux connaitre la certification et la norme qualité NBF

« De nos jours nul ne peut ignorer l’importance et le rôle de la certification en ce qui concerne notamment la protection de la santé des consommateurs, la préservation de l’environnement, la promotion des exportations et le développement économique ». A rappelé le Directeur général de l’ABNORM Issaka Zoungrana qui n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction pour les activités de certification menées par ses services techniques. En effet, souligne le Directeur de la normalisation et de certification, Dr. Jean Paul Bakoué Karama au cours d’un exposé de sensibilisation à l’attention du public, on peut définir la certification comme étant « une procédure selon laquelle une tierce partie donne une assurance écrite qu’un produit, un service, un système respecte des exigences bien données.
Quant à la norme, c’est un document consensuel basé sur la science, la technique et l’expérience élaboré par toutes les parties concernées pour faire face à des problèmes répétitifs. »

Les produits des entreprises certifiées seront reconnus grâce à l’apposition de la marque nationale de conformité aux normes sur les produits certifiés. Cette marque est un logo composé de l’insigne NBF frappé d’une étoile qui signifie l’excellence.
« L’apposition de la marque NBF sur un produit permettra à un consommateur de faire la différence entre les produits certifiés et non certifiés. A souligné Sami Ouattara.

Pour Eloge Tapsoba, promoteur de Adam’s Leadership pour l’Ecoulement des Produits Agricoles (ALEPA) qui vient de recevoir la certification, cela atteste que « les produits que nous faisons respectent les normes en vigueur. Ça vient nous conforter dans notre position de toujours faire ce qui est légal, conventionnel et dans les normes pour satisfaire les besoins populations. » Ce dernier voit en cette certification une garantie et une assurance pour ses clients qui auront désormais la preuve qu’ils ne consomment pas du n’importe quoi.

Quant à Félicité Ouédraogo, chef de division de la force des ventes de SN SITEC, elle estime qu’avec la certification les consommateurs ont l’information que SAVOR est une très bonne huile et qu’ils peuvent la consommer sans modération. « J’en suis très contente, satisfaite parce que notre huile de marque SAVOR vient d’être sélectionnée et certifiée parmi tant d’autres à la norme burkinabè » Se réjouit-elle.

Les activités de normalisation et de certification au Burkina Faso sont soutenues par des partenaires techniques et financiers comme la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers son appui au Projet d’Appui à la Transformation de l’Economie et à la Création de l’Emploi (PATECE).

Amidou Kabré

TOUTEINFO.COM

Portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document