RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Burkina Faso

Version imprimable de cet article Version imprimable


Burkina : L’opposition accuse le président Kaboré d’avoir « reçu avec honneurs » des terroristes à Kosyam

D 5 mars 2019     H 15:49     A TOUTE INFO     C 0 messages


L’opposition politique burkinabè a fait une mise au point sur une audience que le président Rock Kaboré aurait eue avec des chefs terroristes. Suite à une interview que le chef de l’Etat a accordée à la chaine allemande Deutsche Welle abordant cette question, l’opposition demande des explications au président du Faso. Au cours du traditionnel point de presse du Chef de file de l’opposition ce mardi 05 mars 2019, les animateurs Maître Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF/RDA et Hamadou Diemdioda Dicko, 3è vice-président de l’UPC, ont aussi soulevé d’autres faits à savoir une « politisation » du FESPACO et de la commémoration de la fête du 08 mars par le parti au pouvoir.

Selon l’opposition politique burkinabè, il n’y a aucun doute que le président du Faso Rock Marc Christian Kaboré a reçu la visite de leaders terroristes. Se basant sur une interview qu’il a accordée à la chaine allemande, l’opposition se veut claire. « Rock Kaboré n’a cessé d’inviter ses concitoyens à collaborer avec les forces de défense et de sécurité pour faire remonter toute information permettant de prendre des dispositions dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. » Cependant poursuit, Me Gilbert Noël Ouédraogo, « puisque des terroristes ont séjourné quelque part au Burkina, qu’ils ont été reçus avec honneurs à Kosyam, et qu’ils sont repartis paisiblement comme ils étaient venus. », Rock Kaboré détient de précieuses informations sur ces terroristes. Pour ce faire, l’opposition a appelé le président à mettre ses informations à la disposition des forces de défenses et de sécurité et à l’Agence nationale de renseignement. En plus, les opposants conseillent au président de « faire publier la liste nominative de ces leaders terroristes avec leurs photos à l’appui. » pour situer l’opinion nationale.

Politisation du FESPACO et du 8 Mars

Les conférenciers du jour du Chef de file de l’opposition politique se disent indignés par des « manœuvres » de politisation du FESPACO et de la fête du 8 Mars, orchestrées par le pouvoir en place. A propos du FESPACO, déduit l’opposition, « le MPP nous a donné de voir une scène à la fois triste et ridicule. » Les conférenciers accusent ainsi le parti au pouvoir de procéder à une récupération politique du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se veut un festival populaire sans couleur politique. Ils mettent en cause une propagande par le port de T-shirt à l’effigie de Rock Kaboré, des gadgets et des slogans.
Pour le 08 mars, c’est le même son de cloche. Le MPP est déjà en campagne pour 2020 avant l’heure, crie l’opposition. A cet effet, elle dit ne pas comprendre pourquoi la couleur officielle du pagne dédié au 08 mars est « orange », faisant référence aux couleurs du parti au pouvoir. Sur ce point, le président de l’ADF /RDA conclut que même s’il s’agissait d’une coïncidence hasardeuse, elle est troublante et inquiétante.

Alain Yaméogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document






Newsletter



Météo

Compteur de visites