RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


SECTEUR DE LA PUBLICITÉ : Le CSC ouvre le débat pour une fiscalité allégée

D 18 mars 2019     H 21:58     A TOUTE INFO     C 0 messages


Le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) est dans une dynamique de plaidoyer de allègement de la fiscalité administrée aux médias et aux publicitaires. Plusieurs cadres de concertations ont déjà vu le jour dans la démarche de l’institution avec l’ensemble des acteurs pour poser le problème. Après ainsi le rendez-vous du 31 janvier dernier ,un séminaire sur la fiscalité des publicitaires et associés s’est ouvert ce 18 mars à Ouagadougou afin de pousser la réflexion et sortir des recommandations. Le CSC en première ligne a organisé le séminaire avec les publicitaires et la direction des impôts.

La publicité est un secteur spécifique. A déclaré Cécile Gouba, présidente de Publicitaires Associés .Par ces mots, elle avance que le métier non seulement pourvoyeur de milliers d’emplois mais entre en droite ligne dans le fonctionnement des medias par l’entremise de la publicité .Tout en félicitant le Conseil Supérieur de la Communication de l’initiative, elle a lancé un cri du cœur à la direction générale des impôts. Le directeur général des impôts a montré sa bonne foi dans l’accompagnement des publicitaires et nous voulons toujours exhorter à l’aboutissement des négociations de allègement de la fiscalité, a-t-elle ajouté.
Le directeur général des impôts Adama Badolo, prenant la parole, a rassuré de sa disponibilité dans ce processus .Tout en ne garantissant rien, _il déclare cependant que la fiscalité appliquée à la presse et à la publicité est régie par des textes .Pour autant tout en respectant les lois en la matière, il se porte garant de faire le plaidoyer auprès du législateur.
Le président du CSC pour sa part s’est dit préoccupé de la problématique et les pistes de solutions à même de d’adoucir la fiscalité administrée à la publicité .Mathias Tankoano est notamment revenu sur le contexte de l’atelier qui selon lui vise non pas au seul allègement de la fiscalité dans le secteur publicitaire mais aussi et surtout à un mécanisme d’évaluation des modalités d’une fiscalité adaptée aux agences et d’une facture normalisée .Ainsi c’est une journée pleine de discussions que les différents acteurs vont éplucher dans le but d’un allègement de la fiscalité publicitaire . Ce séminaire de Ouagadougou regroupent des centaines de participants issus des agences de communication. A noter que le ministre, du commerce de l’artisanat et de l’industrie a pris part à l’ouverture des travaux.

Alain Yaméogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document