RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


POLITIQUE : Le premier ministre Dabiré veut intégrer les critiques de l’opposition pour « conduire le pays vers des destinées meilleures »

D 2 avril 2019     H 00:00     A Alain Yaméogo     C 0 messages


Comme, il fallait s’y attendre le premier ministre dans son élan de concertation avec les partis politiques a rencontré le chef de file de l’opposition ce 1er avril .Cette entrevue avec les partis de l’opposition avec à leur tête le président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC ), fait suite à sa visite aux partis de la majorité présidentielle le 18 mars dernier .Pour le chef du gouvernement cette visite était inéluctable dans la démarche démocratique et est annonciatrice d’un dialogue politique qui sera engagé par le président du Faso avec toutes les formations politiques dans les jours à venir


Christophe Marie Joseph Dabiré, le premier ministre burkinabè, semble rompre avec une méthode dans son regard avec les adversaires politiques. Il a rencontré l’opposition politique burkinabè à son siège. Pour lui, la démarche était plus que nécessaire. « Le rôle de l’opposition, c’est de formuler des observations, des critiques dans la manière dont le pays est dirigé. Il nous appartient de voir le bien-fondé de ces critiques, de voir si cela peut contribuer à la gouvernance dans notre pays. » Pour le chef du gouvernement , l’opposition est dans son rôle de faire des observations et des critiques. Ainsi, poursuit-il, si ces observations sont de nature à contribuer à la bonne marche du pays, lui et son gouvernement en tiendront compte dans leur gestion. Tout en saluant, le rôle que joue l’opposition, le successeur de Paul Kaba Thiéba s’est dit satisfait de son tête-à-tête avec les différents responsables des partis politiques. Aussi, le premier ministre Dabiré a annoncé un dialogue avec les partis politiques qui sera conduit par le président du Faso Rock Marc Christian Kaboré.

Le vivre ensemble dans la concertation des différentes parties, le chef de file de l’opposition, le salue à sa juste valeur. Pour le porte-parole de l’opposition, Zéphirin Diabré, c’est un honneur et une démarche de courtoisie de la part de l’hôte du jour. C’est un signe distinctif et de considération, a-t-il notamment lancé « C’est la première fois qu’un chef de gouvernement pense utile de se déplacer au niveau du siège de file de l’opposition ».Il a également au nom de l’opposition pris note du dialogue qui sera conduit par le président du Faso dans les jours à venir.

Face à la presse Zéphirin Diabré et Christophe Dabiré n’ont pas fait mystère de leur carrière au CDP (Congrès pour la Démocratie et le Progrès), l’ancien parti au pouvoir}. Le premier ministre dans ses propos « Je tiens à remercier mon ami Zéphirin parce que nous nous connaissons depuis longtemps. » Et Zéphirin de renchérir , « Je retiens ces propos, nous nous connaissons ça ne date pas d’aujourd’hui. J’ai eu à siéger avec lui au temps de Blaise Compaoré dans des fonctions importantes. Cela m’a donné l’occasion de le connaitre, de l’apprécier, de le juger sur à la fois ses qualités professionnelles et ses qualités humaines », a-t-il relevé. La démarche est ainsi salutaire de part et d’autre tant l’opposition avait fustiger le pouvoir de ne pas la consulter sur des sujets majeurs de la vie de la nation.

Alain Yaméogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document