RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Politique : « Le gouvernement du MPP a programmé dans son agenda, la mort du Général Djibril Bassolé » (Pr Mamadou Dicko de la NAFA)

D 28 mai 2019     H 17:00     A Alain Yaméogo     C 0 messages


Le ton était dur et la conviction ferme au cours de ce point de presse du 28 mai. Pour le président de la nouvelle alliance du Faso (NAFA), Mamadou Dicko, animateur principal de la rencontre, il n y a aucun doute que le régime du pouvoir en place à un plan pour nuire au général Djibril Bassolé. Se basant sur sa santé dégradée et la volonté manifeste des autorités de ne pas lui permettre d’aller se soigner convenablement, le conférencier indique tenir pour responsable le président Kaboré en cas de disparition tragique du général. Le général Bassolé est par ailleurs dans le box des accusés du procès du putsch manqué de septembre 2015.


La santé du général Djibril Yipené Bassolé n’est pas celle des plus reluisantes selon Mamadou Dicko. Après sa prison et sa mise sous résidence surveillée, l’espoir avait plané. En effet, sur accord des autorités, il est envoyé se faire soigner. Ainsi le 06 mars 2019, le général subira une évacuation sur la Tunisie pour traitement .Mais le problème, c’est que contre toute attente, le général est mis au demeure de rentrer au pays pour poursuivre sa médicalisation en Turquie poursuit, le président de son parti. « Monsieur Bassolé est revenu le 05 mai à Ouagadougou et les même autorités refusent désormais qu’il aille poursuivre ses soins comme convenu en Turquie » fustige-t-il. En plus, il est demandé à Bassolé de poursuivre son traitement sur place contre l’avis de son médecin.

En de termes, clairs, le président de la NAFA évoque un danger que le Burkina encours sur l’affaire Djibril Bassolé. Et cela, il n’en veut à personne, que le président Rock Marc Christian Kaboré et son gouvernement. A son avis, tout semble être mis en œuvre par ceux-ci pour écarter le premier général de gendarmerie du Faso. « Le gouvernement du MPP a programmé dans son agenda, la mort du général Djibril Bassolé » conclut-il, et cela parce que l’empêchant d’aller se faire soigner convenablement n’importe où il veut. Pour ce faire et prenant l’opinion publique à témoin, il dit tenir pour responsable le président Kaboré.

L’interminable polémique de la forêt de Kua et l’affaire charbon fin d’Essakane

L’actualité étant aussi plurielle ,le professeur Mamadou Dicko et sa Co-animatrice Hadjaratou Sawadogo dans l’hebdo de l’opposition ,se sont prononcés sur des sujets brulants .C’est notamment sur l’interminable polémique de la foret de Kua où une partie est envisagée être déclassée pour la construction d’un hôpital de référence à Bobo Dioulasso .Fidèle comme dès le départ ,l’opposition par la voix de ses défenseurs dit maintenir sa position de non déclassement de la forêt mais oui à l’hôpital mais sur un autre site .
La chaude affaire de tentative de fraude d’or, dissimulé en charbon fin pour exportation vers le Canada par IAMGOLD Essakake a été aussi débattue .Pour l’opposition le gouvernement ne montre véritablement pas pâte blanche dans ce scandale de plus de 300 voire 500 milliards de fuite .Elle appelle à ce que la lumière jaillisse dans ce deal compromettant.

Alain Yaméogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document