RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Sécurité : L’opération Doofu a permis de « réduire au maximum la liberté de circulation » des terroristes (général Moise Miningou)

D 31 mai 2019     H 14:35     A Alain Yaméogo     C 0 messages


En seulement 20 jours de mise en action, l’opération Doofu sème la panique au sein des terroristes .C’est du moins l’avis du général de brigade Moïse Miningou, chef de de l’opération Doofu. En un premier pas, déjà important, une halte sur les enjeux de l’opération a été faite ce 30 mai à Kaya .Ce conclave avait pour but d’informer les populations et demander leur coopération à la réussite des opérations, qui concernent trois régions à savoir, la région du Nord, celle du Centre Nord et du Sahel. Cette cérémonie de Kaya, pour les hauts gradées de l’armée se veut un raffermissement des liens civilo militaires .Des semences, des intrants et de la nourriture pour bataille ont été remis à cet effet aux populations.

l’opération Otapuanu pour barrer la chevauchée des mouvements terroristes à l’Est du Burkina, une autre opération était bien nécessaire pour en faire autant dans les régions du Nord, du Centre Nord et du Sahel .C’est ainsi que l’opération Doofu, « déraciner », en langue nationale Peulh a été mise en branle en début mai. Pour le chef des théâtres de l’opération, Moïse Miningou, il était opportun qu’une telle opération se mette en place, vue les dégâts que les terroristes avaient commencé à causer, surtout dans la région du Centre Nord. « L’axe Kongoussi –Djibo »était devenu impraticable reconnait le général.

Toutefois ,en seulement 20 jours de mise en action ,l’opération Doofu a des résultats parlant sur le terrain .Elle a permis de détruire des bases logistiques terroristes et de réduire significativement la liberté de circulation des terroristes .Aussi, des rencontres entre militaires et civiles ont été organisées pour comprendre les préoccupations des uns et des autres ,cela dans l’ultime but ,de bouter hors de nos contrées la menace terroriste.

L’armée donne des vivres, des intrants et de l’aliment pour bétails aux populations

« L’objectif de l’opération Doofu n’est pas seulement de déraciner, d’extirper les forces du mal qui écument nos paisibles et laborieuses populations .A terme, l’objectif, est de semer les graines de la prospérité, de l’espoir, bref, de la solidarité et du vivre ensemble » a lancé le général Miningou dans ces propos.


Pour ce faire, les forces de défenses et de sécurité en concert avec le ministère de l’agriculture a donné 20 tonnes de semences ,71 tonnes d’engrais et 40 tonnes d’aliments pour bétails aux populations des trois régions .Ce geste pour le successeur de Oumarou Sadou à la tête de l’armée est une symbolique .Il vise à faire comprendre aux populations de vaquer à leurs travaux champêtres car l’incertitude est dissipée grâce à la mise en place de l’opération Doofu. « Le risque 0 n’existe pas, mais nous avons réduit aux maximum leur liberté de circulation » rassure le général. De plus, il a surtout insisté sur la coopération qui est l’équation inconditionnelle pour vaincre les forces lugubres .Les trois gouverneurs de régions ont ainsi reçus les dons pour en faire la répartition. Les populations sorties nombreuses saluent le geste de l’armée et promettent dénoncer tout suspect.

Alain Yaméogo, de retour de Kaya

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document