RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Mémorial Thomas Sankara : Un autre scandale évité de justesse !

D 9 septembre 2019     H 10:24     A Alain Yaméogo     C 0 messages


32 ans après la disparition du père de la révolution, Thomas Isidore Noël Sankara et 12 de ses compagnons d’infortune, son nom demeure celui qui ne souffre d’aucune contestation majeure au Burkina Faso et même en Afrique surtout avec la nouvelle génération. En sa mémoire et à sa vision pour une unité et un affranchissement total de l’Afrique ,un comité international a été mis sur pied pour lui faire un géant mémorial à Ouagadougou .Début mars 2019 devant les présidents burkinabè Rock Marc Christian Kaboré et Jerry Rawlings, ancien président ghanéen et ami intime au capitaine Sankara ,le Mémorial sera dévoilé au monde entier. Mais pas pour y rester longtemps suite à une vive polémique.Aujourd’hui 07 septembre, le comité de suivi du Mémorial Thomas Sankara a failli encore se faire prendre.



Il est l’homme qui fait presque l’unanimité dans toutes les bouches burkinabè .Le capitaine Thomas Sankara .Alors jeune président du Conseil National de la Révolution(CNR) d’août 1983, le Burkina Faso s’est inéluctablement positionné avec fierté dans le concert des nations grâce à sa ténacité et sa vision de rupture du classicisme. Le jeune Burkina Faso aura ainsi son mot à dire à travers les sorties fracassantes de son président téméraire, visionnaire, qualifié parfois de têtu. Il n’a pas sa langue dans sa poche. Il a l’art de la parole et fait peur à l’adversaire. On se souvient encore de sa fulgurante sortie au sommet de l’OUA ou celle aux Nations Unies. Un lien est d’ailleurs fait par les observateurs entre ses prises de position vis-a- vis de l’Occident, ses rapports avec certains chefs d’Etat africain et son assassinat en octobre 1987.

Revenant sur le mémorial en son hommage et ses trois compagnons, des voix se sont levées pour s’opposer à l’architecture et la caricature de l’homme .Pour elle l’image présentée est loin d’être celle de Thomas Sankara. Cela a ainsi contraint le Comité du Mémorial à se raviser en enlevant tout simplement la statue pour approfondir son style.
Mais près de 05 mois après cette première polémique des plus vives, le comité a failli encore se faire prendre. Car au lieu où doit être immortalisé Sankara et ses compagnons une touffe d’herbes sans pareille a pris place. Ainsi le Conseille de l’Entente, espace symbolique où Sankara devrait avoir raison de la mort jusqu’à la matinée du samedi 07 septembre où nous nous sommes rendus était méconnaissable.

Mais les meubles ont rapidement été sauvés. Le comité du Mémorial par l’entremise de jeunes partisans de l’idéologie de l’homme vont nettoyer les lieux. A travers un appel sur les réseaux sociaux, le Cadre 2 heures pour Kamita, fervent admirateur de la vision Sankara va rendre les lieux propres au bonheur de tous. Des actes salutaires et patriotiques qui ne devraient être l’apanage du seul comité Mémorial Thomas Sankara mais de tous ses admirateurs. Par ailleurs la question que les gens se posent toujours, ce nettoyage annonce-t-il la reinstalatation de la statue Sankara ?

Alain Yaméogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document