RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Analyses

Version imprimable de cet article Version imprimable


SÉCURITÉ : Et si les pays du G5 allaient à l’école du Maroc ?

D 13 septembre 2019     H 10:14     A Camille Baki     C 0 messages


Victimes d’attaques terroristes sur son sol en 2003,les autorités marocaines ont pris le taureau par les cornes. Elle ont développé des stratégies multidimensionnelles qui ont permis d’assurer une certaine stabilité au Royaume chérifien depuis 2011. Un exemple qui pourrait inspirer les dirigeants du groupe des 5 pays du sahel,qui peinent à venir à bout de ce phénomène à dimension internationale.

Des attaques terroristes récurrentes, accentuées et qui font de nombreuses victimes civiles comme militaires au Burkina Faso depuis le mois d’Août. La dernière en date est celle perpétré dans la nuit du 11 au 12 septembre 2019 contre les détachements de Baraboulé et de Nassoumbou. Des attaques qui mettent en branle les efforts tant militaires que dans le développement socio-économique mis en place par les pays du G5 sahel. Composé du Burkina, du Tchad, de la Mauritanie, du Niger et du Mali, ces pays qui ont voulu d’une synergie d’action peinent à éradiquer l’hydre terroriste.
Des attaques terroristes récurrentes, accentuées et qui font de nombreuses victimes civiles comme militaires au Burkina Faso depuis le mois d’Août. La dernière en date est celle perpétré dans la nuit du 11 au 12 septembre 2019 contre les détachements de Baraboulé et de Nassoumbou dans le Soum et le sahel. Des attaques qui mettent en branle les efforts tant militaires que dans le développement socio-économique mis en place par les pays du G5 sahel. Composé du Burkina, du Tchad, de la Mauritanie, du Niger et du Mali, ces pays qui ont voulu d’une synergie d’action peinent à éradiquer l’hydre terroriste.


Le Maroc un allié incontournable pour les pays du G5 sahel

Depuis les attaques terroristes sur son sol en 2003,2007 et 2011 le royaume chérifien renforcé sa stratégie anti-terroriste sur 3 piliers. Primo le renforcement de la sécurité intérieure, secundo l’amélioration des conditions socio-économiques de la population et la réforme du champ religieux. La résultante de cette stratégie est le démantèlement de plus 188 cellules terroristes et plus de 3000 personnes ont comparus devant la justice selon l’agence de presse africaine(APA). L’approche intitulée Initiative nationale pour le développement humain(INDH) est ce qui lui permis de faire face aux racines du terroristes à savoir l’exclusion, la précarité et la pauvreté. Des aspects qui constituent des terreaux favorables au terrorisme.

Le Bureau central d’investigation judiciaire au Maroc(BCIJ) peut inspirer le G5

En tant qu’organisme de file de lutte anti-terroriste, le Bureau central d’investigation a été créé en 2015. Plusieurs groupes terroristes affilés à des réseaux internationaux tels Al-Qaïda et daech ont été interpellés et ce grâce aux compétences de ce bureau. Le terrorisme ne connait ni frontière, ni religion. A cet effet la conjugaison des efforts des pays ayant boutés hors de leur territoire ce phénomène est plus que nécessaire.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document