RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Reportages

Version imprimable de cet article Version imprimable


Foire internationale du livre d’Ouagadougou (FILO) : un stand 100% féminin

D 24 novembre 2019     H 06:00     A Camille Baki     C 0 messages


Le livre à l’honneur, c’est la foire du livre d’Ouagadougou (FILO), ce pour 3 jours d’exposition soit du 21 au 24 novembre. Des bouquins abordant plusieurs thématiques allant de l’agriculture au champ de la sécurité. Un stand ne manque de flouer du monde, c’est celui des livres 100% féminin. Une d’elles(écrivaine) madame KI Madeleine/Kabore auteur de quatre œuvres, nous plonge dans la littérature aux allures de sagesse et de philosophie.

Les yeux rivés sur « bruits de silence »une de ses œuvres, les traits de vieillesse se lit sur son visage. Elle fait preuve d’une certaine solidité malgré l’âge. Madeleine De Lallé, c’est son nom de plume, madame KI née Kabore à l’état civile. Professeur certifié des lycées et collège admise à la retraite, Madeline se consacre à la littérature. « Ma retraite a été l’occasion pour moi de changer de métier » lance –t-elle toute heureuse.
Ecrivaine aujourd’hui, auteur de quatre œuvres qui abordent des thématiques liées à la vie en société. Ecrire est devenu une passion pour elle. Cet amour pour les livres nait dans sa petite enfance. Elle découvre en son père une richesse de sagesse. « Mon père aimait parler en parabole, de façon subtile et il fallait décortiquer ses paroles cela à susciter en moi un sentiment particulier pour la littérature »nous confie De Lallé.

La contribution de Madeleine à une société de paix

« Héritage », « bruits de silence », « la voix », des titres complexes, et ce de la difficulté à cerner la thématique qu’est la Vie. Face aux péripéties de la vie, Parler est une porte de sortie, d’où son livre « Bruits de silence ». Le livre un canal pour atteindre plus de personnes. L’écrivaine en a bien conscience de la portée du livre moyen privilégié pour véhiculer des valeurs de vivres ensemble, la morale et inculquer une vie de sagesse à une jeunesse de plus en plus sans repères.

« Bruits de silence » sort de son silence

La poésie, De Lallé en sait quelques choses. A travers des rimes bien choisies et d’un ton lyrique Madeleine entend les bruits de silence. Voici son récit : « Cette poésie nous parle du silence qui fait mal à la personne qui se tait. Souvent on n’a pas voix au chapitre et pourtant on souffre et ce silence ruine le silencieux et surtout la silencieuse. Savoir se taire est une richesse, un caractère noble et on l’applique à la femme pour être une bonne femme. Ceux qui ont voix au chapitre n’en parlent pas et beaucoup de problèmes ne se résolvent pas. »
Femme écrivaine parce que la femme a aussi un rôle à jouer, elle a des idées pour participer à un climat de paix et de sécurité. Madeleine De Lallé est une bibliothèque vivante, source de dynamisme pour la génération.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document






Newsletter



Météo

Compteur de visites