RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Lutte contre le terrorisme : Le critère du Général Hesham Elhalaby pour détecter les ONG malveillantes

D 1er décembre 2019     H 20:08     A Camille Baki     C 0 messages


Le monde vit au rythme des attaques terroristes. Des guerres imposées à certains pays du monde qu’il est convenu d’appeler guerre asymétrique. Il n’est plus question d’affrontement entre deux armées d’Etats différents mais des groupuscules qui s’en prennent aux institutions étatiques pour en faire des lieux de non droits. C’est ce conflit à visage voilé que le Général de division Hesham Elhalaby qualifie de guerre de 4e génération. Elle prospère grâce à la bénédiction de certains Etats mais aussi d’organisations non-gouvernementales. Elle (guerre) a fait objet d’une conférence au ministère de la défense hier.

En à croire le docteur Max. Manwaung, cité par le Général Hesham Elhalaby le Burkina Faso connait une guerre de 4e génération. Pour lui cette guerre consiste à déstabiliser le pays cible pour qu’il devienne un Etat défaillant, puis gagner en influence. Elle est minutieusement préparée dira le Général de division égyptien Hesham Elhalaby, par ailleurs consultant à la haute académie militaire Nasser(Egypte). Ce fin connaisseur des aires (armée de l’air) du pays des pharaons en sait autant sur les guerres de 4e génération. La guerre dite de 4e génération est l’émanation de plusieurs défaillances dans certains Etats. Des failles exploitées par certains groupuscules et soutenus par des acteurs de premier plan au niveau national et international. Etats parrains, c’est la dénomination qui convient pour pointer du doigt les pays qui soutiennent le terrorisme. Des pays épinglés mais aussi des ONG qui sont des relais de certains groupes. Acculé par les journalistes, le Général de division ne cèdera pas et les hommes et femmes de médias resteront sur leur soif quant à la question portant sur la nomination des pays parrains de groupes terroristes.

« Certaines ONG soutiennent le terrorisme »

Par contre il apporte une touche particulière sur l’implication d’ONG en faveur de l’hydre terroriste. Comme un chef militaire donnant des ordres, le général est catégorique. « Toute ONG qui recueille des données statistiques auprès des organisations de la société civile est suspecte  » se défend Hesham Elhalaby pour qui les données doivent être recueillies auprès des autorités du pays. L’arrestation de 4 hommes le 28 novembre 2019 au Brésil appartenant à une ONG et accusés d’avoir mis le feu à la forêt Amazonie pourrait réconforter la thèse du Général, sur les actions malveillantes de certaines ONG.

Le terrorisme ,c’est aussi une organisation pyramidale

Une pyramide quoi de plus précis et clair choisi par le consultant de la haute académie militaire pour schématiser cette guerre. Cette guerre de 4e génération à pour sommet les Etats parrains. Et qui mieux que la Turquie en sait quelque chose. Le ministre des affaires étrangères turque n’a-t-il pas accusé jeudi Emmanuel Macron de soutenir le terrorisme ? Du sommet à un niveau moins effilé les acteurs non étatiques font leur apparition. Ce sont des acteurs qui collaborent avec les groupes terroristes. A une base moins large la présence de groupes terroristes se signale. Enfin cette pyramide aura pour base selon le général égyptien les opérations individuelles ou collectives, en groupe ou solitaire. Cette pyramide tient sur un socle que sont la religion, la politique et l’ethnie. Pour vaincre, dans cette guerre les médias se doivent de produire un contre-discours notamment en usant de leur pouvoir d’influence. Et ce en tant que 4e pouvoir.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document






Newsletter



Météo

Compteur de visites