RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


Classement de la Liberté de presse 2020 : Reporter sans Frontière dépeint un monde des médias en danger pour la décennie à venir

D 21 avril 2020     H 14:30     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


Le monde médiatique est en proie aux multiples crises qui affecteront sans doute le droit à une information libre, indépendante, pluraliste et fiable. Une alerte à prendre au sérieux pour la décennie à venir selon Reporter sans Frontières (RSF). Il n’en faut pas moins à la pandémie du coronavirus pour mettre en lumière les défis qui attendent le monde du journalisme. Comme à l’accoutumée, le classement mondial de la liberté de la presse 2019 est connu. Sur 180 pays, la chine occupe la 177e place.

L’épidémie de coronavirus fournit une illustration des facteurs négatifs pour le droit à l’information fiable, et elle est même un facteur multiplicateur. Que seront la liberté, le pluralisme et la fiabilité de l’information d’ici l’année 2030 ? Une situation qui inquiète le secrétaire général de Reporter sans Frontières(RSF) Christophe Deloire. Une interrogation qui ne saurait trouver réponse aux calendes grecques mais aujourd’hui. Affirme-t-il. « Nous entrons dans une décennie décisive pour le journalisme, liée à des crises concomitantes qui affectent l’avenir du journalisme » prévient le SG du RSF dans un communiqué date du 21 avril 2020. Cette année, la pandémie du covi19 aurait impacté le classement mondiale de la liberté de presse. Chose qui fait dire à Christophe Deloire qu’il existe une corrélation évidente entre la répression de la liberté de la presse à l’occasion du coronavirus et la place des pays au classement mondial. Une évidence qui on ne plus clair sur le rang du pays d’où est parti l’origine de la maladie, la chine. Sur les 180 pays concernés, la Chine est 177e. Une place qui pourrait réconforter les allégations du président Américain Donald Trump sur des probables truquages du nombre de morts liés au covid 19 en chine. Selon RSF, l’Iran 173e et l’Irak 162e et la chine ont mis en place des dispositifs de censures massives. L’exemple qui laisse pantois RSF, vient d’Hongrie (89e, - 2). Le Premier ministre Viktor Orbán a fait voter une loi dite “coronavirus” qui prévoit des peines allant jusqu’à cinq ans de prison pour la diffusion de fausses informations. Un moyen de totalement démesuré. Déplore l’organisme. La Corée du Nord (180e, - 1 tire la queue du diable avec Turkménistan, tandis que l’Érythrée (178e) reste le pire représentant du continent africain.
Qu’en est-il de la place du Burkina Faso ? Le pays passe de 36e au plan mondial en 2019 à 38e en 2020, soit une régression de 2, mais loge dans la case des pays où la liberté de presse est plutôt bonne aux termes du rapport de de RSF. Pour que cette décennie décisive ne soit pas une décennie funeste, les humains de bonne volonté, quels qu’ils soient, doivent se mobiliser pour que les journalistes puissent exercer cette fonction essentielle d’être les tiers de confiance des sociétés, ce qui suppose d’avoir les capacités pour le faire. Lance Christophe Deloire.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document