RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


DOSSIERS BRULANTS : le ministre des mines Oumarou Idani dans le viseur du REN-LAC

D 25 juin 2020     H 19:18     A TOUTE INFO     C 0 messages


Les dossiers de justice concernant Jean-Claude Bouda, le magistrat Narcisse Sawadogo et le maire central de la ville de Ouagadougou Armand Béouindé ont constitué l’ossature de la conférence de presse du Réseau National de Lutte Anti-corruption (REN-LAC). Animé au siège dudit réseau sis au quartier Pissy de Ouagadougou ce 25 juin 2020, le secrétaire exécutif Sagado Nacanabo n’exclut pas de porter plainte contre le ministre en charge des mines.

Le sommeil du ministre des Mines Idani Oumarou pourrait être troublé les jours à venir. Et c’est le Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) qui donnerait cette insomnie, avec une plainte. « Quant à l’affaire charbon fin il pas exclut que les jours à venir nous portons une plainte contre le ministre en charge des Mines ». A annoncé son secrétaire exécutif Nagado Nacanabo. Pour lui, cette option s’explique par l’attitude du ministre Idani qui ne facilite pas la manifestation de la vérité. En rappel, une fraude dite de charbon fin avait été révélée par le journal courrier Confidentiel. 

Le magistrat Narcisse Sawadogo, visé pour trafic d’influence par le REN-LAC

Plusieurs affaires de crimes économiques et de corruption font l’actualité de ces dernières semaines. Il s’agit de l’affaire des 70 millions ayant conduit à déposer le magistrat Narcisse Sawadogo et son complice à la Maison d’Arrêt et de Correction Ouagadougou (MACO). Les révélations faites par le journal l’Evénement illustrent, selon le secrétaire exécutif, les pratiques de corruption au sein de l’appareil judicaire, qu’il a toujours dénoncées. Ainsi en plus des actions engagées par le parquet contre le magistrat et son acolyte, le REN-LAC par le biais de son conseil a introduit une plainte auprès du procureur près du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Ouagadougou pour trafic d’influence. 

Affaire acquisition de véhicules : « le maire Beouinde devrait décider de partir »

« Cette affaire (le magistrat Narcisse Sawadogo) ne doit pas faire oublier la principale, à savoir celle de la location de véhicules au profit de la mairie » martèle le secrétaire du réseau et ses camarades. En effet, le maire central Armand Béouindé est impliqué dans une affaire d’acquisition de véhicules pour la mairie alors que le parc automobile est en bon état avec des engins mis en circulation entre 2012 et 2014 selon le journal Courrier confidentiel. Et pire, ce que le REN-LAC appelle « Choc » c’est qu’au bout du compte les voitures n’appartiendraient pas à la commune. Situation fragrante selon le secrétaire exécutif pour qui la bonne gouvernance voudrait que Armand Béouindé décide de partir. « La qualité des infrastructures reflète la qualité de ceux qui nous nous gouvernent », a-t-il ajouté. La presse, les organisations de la Société civile (OSC), les activistes ont été encouragés par le réseau, pour qui, ils jouent un rôle de « chien de garde » de la démocratie, de la bonne gouvernance, et de veille citoyenne. C’est dans une synergie d’actions des différents acteurs que nous viendrions à bout du fléau de la corruption ; telle est la conviction de Sagado Nacanabo.

Camille BAKI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document