RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Il faut « éviter de nourrir des illusions sur les élections en cours »

D 18 novembre 2020     H 17:33     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


La Coalition syndicale de lutte contre la baisse du pouvoir d’achat, pour les libertés et la bonne gouvernance a tenu une rencontre nationale pour mobiliser ses militants et renforcer la lutte, le mardi 17 novembre 2020 à Ouagadougou.
La Coalition syndicale de lutte contre la baisse du pouvoir d’achat, pour les libertés et la bonne gouvernance a encore sonné la mobilisation au temple des revendications, la Bourse de travail. En effet c’était lors d’une rencontre nationale avec les délégués syndicaux venus de toutes les régions du Burkina, le 17 novembre 2020 à Ouagadougou, ces dits délégués venus de toutes les régions du Burkina se sont réunis pour cette rencontre, comme apothéose, ils ont animé un grand meeting.

L’objectif de ces échanges entre syndicats, étant de tirer un bilan d’étape de la vie et des luttes de la coalition et envisager des perspectives devant leur permettre de faire face aux défis à venir. La coalition par la voix de Bassolma Bazié après avoir dénoncé les différents tares qui minent le bien-être des travailleurs et partant ceux des populations a invité les travailleurs « à éviter de nourrir des illusions sur les élections en cours et à demeurer lucides pour défendre leurs acquis et améliorer leurs conditions ».

Selon le secrétaire général de la CGT-B l’enjeu pour les partis politiques au pouvoir comme ceux de l’opposition en course pour les élections couplées du 22 novembre n’est pas la prise en charge de la résolution réelle des graves préoccupations du peuple mais il s’agit pour eux de se faire élire coûte que coûte. « Le déroulement de la campagne électorale en cours avec des candidats rivalisant dans une débauche de moyens financiers et matériels insultants tranchant avec la souffrance et la misère des populations et partant des travailleurs » a-t-il indiqué. En plus de cela il a souligné que « malgré les interpellations de l’Union des actions syndicales (UAS) par des écrits adressés au premier ministre, la rencontre gouvernement/syndicats ne s’est toujours pas tenue jusque-là ».


Dans son message à l’unité des travailleurs, Souleymane Badiel secrétaire général de la Fédération des syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche (F-SYNTER) a invité ses camarades travailleurs à demeurer lucides pour l’analyse de leur situation et défendre leurs acquis et à améliorer leurs conditions. Il a également demandé à ses camarades d’éviter de nourrir des illusions sur les élections en cours.

Ainsi, pour clore leurs échanges, Souleymane Badiel a appelé ses camarades à une unité forte du mouvement syndical. L’appel étant qu’ils se tiennent, prêts dans la discipline syndicale, pour les inévitables mots d’ordre que la situation et les circonstances commandent.

Chéri Fatou Dramé (Stagiaire)

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document






Newsletter



Météo

Compteur de visites