RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Elections:A la Zone 1 Ouaga,plusieurs électeurs n’ont pas pu voter

D 22 novembre 2020     H 16:17     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages



Ce 22 novembre 2020, les Burkinabè sont appelés dans les urnes pour choisir qui dirigera le Burkina Faso pour les cinq prochaines années et également qui siègeront au parlement. La rédaction de TOUTE INFO www.touteinfo.com a fait le tour dans quelques bureaux de vote pour constater le déroulement du double scrutin.

A l’établissement Boa Yam du secteur 44 de l’arrondissement 11 dans la commune de Ouagadougou, les électeurs sont visiblement au rendez-vous du scrutin. Les uns cherchent leurs bureaux de vote respectifs et d’autres, déjà dans la que, attendent impatients leur tour d’entrée dans l’urne. Et tout semble bien se passer dans une bonne ambiance. Athanase Sorgo, mécanicien de profession est venu accomplir son devoir citoyen au bureau de vote n°11. Il dit voter pour la paix et le bonheur au Burkina Faso. « J’ai voté pour la paix et le bonheur. Je souhaite que celui qui va gagner ces élections fasse tout pour ramener la paix au Burkinabè », a-t-il confié. Même son de cloche pour le jeune chauffeur Alassane Kiendrebeogo qui pense que le nouveau locataire de Kosyam qui sera désigné à l’issue de ces élections devra accorder une priorité à la sécurité. « Le président qui va venir au pouvoir doit bien voir le côté sécurité. Le véritable problème que nous connaissons actuellement c’est l’insécurité et celui qui sera élu doit veiller à la sécurité et aussi la paix », dit-il.

Madame Georgette dit venir voter pour appuyer accompagner le changement en cours. Elle compte bien voter pour afin d’accorder une seconde chance à Roch Marc Christian Kaboré pour qu’il puisse terminer ce qu’il a commencé en 2015. Les observateurs sur place ont laissé entendre que tout se passe bien et qu’aucun fait majeur susceptible d’entaché la crédibilité et la transparence du scrutin n’a été signalé. Ismaël S. Sawadogo secrétaire exécutif national de la Ligue des électrices et électeurs du Burkina (LEEB) : « nous avons déployé des observateurs dans les 13 régions pour voir comment se passent les élections. Jusqu’à nous n’avons pas encore eu un cas qui est délicat.

Tout se passe bien de manière transparente hormis le manque de matériels signalé dans certains bureaux de vote ». Toutefois il pense que ce manque de matériel ne saurait impacter négativement la transparence et la crédibilité du scrutin en cours. En ce qui concerne le matériel manquant, Edith Konsébo présidente du bureau de vote n°2 au lycée Boa Yam a fait savoir qu’une liste du matériel a été adressée à la Commission électorale nationale indépendante.

Quelques électeurs ont du mal à retrouver leurs noms sur la liste électorale.
Idrissa Yaméogo a fait le tour des 14 bureaux de vote du lycée Boa Yam où il doit voter sans pour autant retrouver son nom sur une liste électorale. Le numéro du Bureau de vote monsieur de Idrissa est 11 mais dans ce dit bureau son nom n’est pas sur la liste. « Sur ma carte c’est 11 mais mon nom n’y est pas. On m’a dit de prendre le numéro inférieur je suis allé mais ils n’ont également pas retrouvé. Ils ont fait un message à la CENI pour vérifier dans quel bureau je suis et j’ai laissé mon numéro de téléphone s’ils retrouvent ils n’ont qu’à me faire signe pour que je puisse revenir voter ».

Quant à Hermann Minoungou, il est ressorti de son bureau de vote avec l’air très nerveux. Et la raison, tout comme Idrissa Yaméogo, son nom n’a pas été retrouvé sur la liste. Il semble avoir ras-le-bol. « Je suis venu avec une ancienne carte d’électeur et c’est bien marqué bureau de vote n°11. J’ai fait le rang et arrivé on me dit que mon nom n’est pas sur la liste et on me demande de faire le tour des bureaux de vote », a-t-il expliqué. Et il ajoute : « il y a 14 bureaux de vote ici et si moi je dois me mettre à faire le tour de tous les bureaux de vote ce n’est pas une simple affaire et n plus je n’ai pas le temps pour cela ». Comme eux, ils sont nombreux ces détenteurs d’anciennes cartes qui ont des difficultés à retrouver exactement leur bureau de vote. En dehors de ces quelques petites difficultés, on peut noter un bon déroulement du scrutin lorsque nous quittions les lieux.

Jean Babehinibè KAMBOU (Stagiaire)

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document






Newsletter



Météo

Compteur de visites