RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Les Burkinabè " ont donc choisi une alternance au niveau du CFOP , nous en prenons acte" Zéphirin Diabré

D 13 janvier 2021     H 09:54     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


Après avoir été nommé le 10 janvier 2021 ,l’ex chef de file de l’opposition et par ailleurs président de l’Union pour le Progrès et le Changement UPC Zéphirin Diabré s’est exprimé sur son alliance avec Roch Marc Christian Kaboré .Au cours de la présentation annuelle de voeux des militants du parti au chef lion à Ouagadougou le 12 janvier 2021,Zeph comme l’appellent affectueusement les militants s’est dit honoré par le Président du Faso d’avoir été choisi comme ministre en charge de la réconciliation nationale. « L’UPC ne siège plus au sien de l’opposition » a par ailleurs laissé entendre le nouveau ministre. Le parti sera désormais affilié à la majorité.

« 2020 a été pour nous une année de combat politique. Malgré nos efforts les résultats n’ont pas été à la hauteur de nos attentes » a regretté l’ex chef de file de l’opposition .En outre de 33 députés aux législatives de 2015, l’UPC s’en sort avec 12 aux élections de 2020. En félicitant néanmoins les militants pour le travail abattu, Zéph adresse ses félicitations au nouveau chef de file de l’opposition Eddie Komboigo du CDP et les autres partis affiliés à l’opposition. « Que par leurs actions ils continuent de travailler à l’ancrage de la démocratie » dit Zéphirin Diabré qui affirme par ailleurs que « L’UPC ne siège plus au sien de l’opposition politique du Burkina. »
Aussi aux sorties des élections le président Kaboré a proposé le ministère de la réconciliation et « notre parti l’UPC a répondu de manière souveraine » explique le président du parti.

« Au sortir des élections de 2020, le président du Faso son excellence Marc Roch Christian Kaboré a proposé notre parti et à son président d’apporter leur contribution dans la gestion des affaires du pays notamment sur la question de la réconciliation oh combien délicate et oh combien incontournable la réconciliation nationale et la cohésion sociale .Eu regard de cet enjeu pour le destin du Burkina Faso , prenant en compte notre position constante sur la question .Et considérant ce que nous pensons pouvoir apporter comme contribution vu notre position sur l’échiquier politique nationale avant et après l’insurrection populaire de 2014 ,l’UPC a décidé de manier souveraine de répondre favorablement à l’appel du président Kaboré »précise Zéphirin Diabré.

Sur un ton triste, Zéphirin Diabré regrette le score du parti non seulement à la présidentielle mais aussi aux législatives « Mesdames et messieurs par leurs votes à l’occasion des élections législatives, les Burkinabè ont exprimé clairement leur volonté de ne plus voir notre parti, l’UPC dirigé le Chef de File de l’Opposition .Ils ont donc choisi une autre alternance au niveau du CFOP. En tant que bons démocrates nous en prenons acte » lâche-t-il.
L’UPC a donc tourné la page et se consacre désormais à la réconciliation des fils et filles du Burkina Faso. Une tâche que le ministre d’État Zéphirin Diabré promet s’investir avec abnégation.

Alain YAMEOGO

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document






Newsletter



Météo

Compteur de visites