RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Ministère du commerce : Louise Anne Go, la ministre déléguée chargée de l’artisanat officiellement installée

D 13 janvier 2021     H 20:04     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages



Elle est la toute première ministre à être installée dans ses fonctions quatre jours après sa nomination dans le gouvernement Dabiré II. Nommée ministre déléguée chargée de l’artisanat, madame Louise Anne Go a été accueillie par ses nouveaux collaborateurs ce 13 janvier 2021. Elle a demandé le soutien des uns et des autres, pour mener à bien la mission qui lui a été confiée.

Dans le gouvernement Christophe Dabiré II, Louise Anne Go est la nouvelle ministre déléguée chargée de l’artisanat. Elle était jusque-là secrétaire permanente de l’observatoire national de prévention et de gestion des conflits communautaires. Pour une première expérience, elle place son mandat sous le signe du défi. « Nous allons poursuivre la mise en œuvre de la mission qui nous a été donnée », indique la ministre délégué Louise Anne Go. Pour atteindre les objectifs recherchés, il faudra donc dit-elle, une bonne organisation ainsi qu’une professionnalisation dans le travail. « Nous avons eu l’information, en échangeant avec le ministre du Commerce, qu’au niveau du secteur de l’artisanat, il y a un gros chantier. Nous devrons travailler à booster toutes les actions qui pourront accompagner le secteur de l’artisanat », a-t-elle déclaré. Elle a par ailleurs insisté qu’elle s’’engage pour le rayonnement du ministère du commerce de l’industrie et de l’artisanat. « Ensemble nous pouvons faire jouer à l’artisanat, sa partition dans le développement du pays » a-t-elle soutenue.

Dans son intervention, le ministre du Commerce, Harouna Kaboré, a laissé entendre que la venue de Louise Anne Go va contribuer à renforcer le capital humain dans le ministère. Et la ministre fraichement installée d’ajouter qu’elle place sa mission sous le signe du défi. De ses explications, il y a un chantier au niveau de l’artisanat, d’où la nécessité de travailler d’arrache-pied, pour booster toutes les actions qui pourront accompagner ce secteur. A en croire les propos de Louise Anne Go, elle et ses collaborateurs feront des visites de terrain, afin d’échanger avec les acteurs du domaine, pour voir avec eux quel est l’état des lieux. Elle a ajouté également qu’après avoir fait l’état des lieux, l’on verra en fonction du budget de programme qui existe, entreprendre des actions qui développeront un tant soit peu, le secteur de l’artisanat.

Chéri Fatou Dramé

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document






Newsletter



Météo

Compteur de visites