RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Communiqués



Le gouvernement condamne fermement un "traitement cavalier et léger" de RFI et JA, qui font des amalgames entre Mossi et peulh dans le recrutement des VDP

D 3 novembre 2022     H 23:25     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


Dans sa revue de presse africaine de la matinée du mercredi 02 Novembre 2022,
Radio France Internationale (RF) a relayé un article de Jeune Afrique JA) intitulé,
Burkina Faso : cing questions pour comprendre le recrutement massif de VDP. Dans leurs commentaires et citant JA, les journalistes de RFI ont soutenu que : « Alors que les groupes d’autodétense et les VDP recrutent majoritairement au sein de la communauté Mossi, les groupes djihadistes eux, puisent largement dans la communauté Peule ».

Le Gouvernement du Burkina Faso s’insurge contre ces propos mensongers et sans
fondement. Il est particulièrement outré par les allégations tendancieuses du journaliste de RFI, qui dans la conclusion de cette revue de presse, a estimé qu’il y a : « de quoi nourrir les exactions ethniques locales et engendrer un cycle de violences et de représailles sans fin ».

Le Gouvernement regrette que cette actualité-fiction, fruit de l’imaginaire des
rédactions de ces deux médias ait été publiée et relayée avec toutes les conséquences que cela pourrait engendrer.

Le Gouvernement rappele aux journalistes de RFI et de JA, le devoir de vérité dans
la relation des faits. Pour ce qui est de l’opération de recrutement des Volontaires
pour la Défoense de la Patrie (VDP) dans le cadre de la défense opérationnelle du
territoire contre l’hydre terroriste, il souligne avec force, qu’elle est soutenue dans
sa philosophie et dans sa mise en ceuvre par une mobilisation de notre peuple, uni
dans sa diversité et engagé à assumer pleine ment son destin et sa souveraineté.

Le Gouvernement condamne fermement le traitement cavalier et léger réservé à
ce sujet sur les VDP et réaffirme son attachement au droit du public à l’information,
à la liberté de presse et à l’expression libre des opinions dans le respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle des journalistes.

Jean Emmanuel Ouedreago ministre en charge de la communication
www.touteinfo.com



Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document