Accueil > Menu 2 > Economie > Burkina Faso : Les douanes saisissent 1040 tonnes de riz impropre à la (...)

Burkina Faso : Les douanes saisissent 1040 tonnes de riz impropre à la consommation

vendredi 14 juin 2024

Le 11 mai 2024, les services des douanes du bureau de Dakola, situé près de la frontière avec le Ghana dans la région du Centre-Sud du Burkina Faso, ont intercepté 20 véhicules transportant 1040 tonnes de riz avarié, d’une valeur estimée à 322 233 840 francs CFA.


Selon un communiqué de presse des douanes du Burkina, cette importante saisie a été rendue possible grâce à un contrôle rigoureux des documents et à un examen physique minutieux des chargements.

Lors d’une visite de travail au bureau des douanes de Dakola le 13 juin 2024, le Directeur Général des Douanes Adama Ilboudou, accompagné de l’Inspecteur divisionnaire des douanes, du Haut Commissaire de la province du NAHOURI, de représentants de la ligue des consommateurs et de collaborateurs, a pu constater les différents lots de riz saisis.

Après une analyse de laboratoire réalisée par l’Agence nationale de la sécurité sanitaire de l’environnement, de l’alimentation, du travail et des produits de santé (ANSSEAT), il a été confirmé que ces 1040 tonnes de riz étaient totalement impropres à la consommation humaine.

Le Directeur Général des Douanes a félicité l’équipe de la Direction Régionale des douanes de la région du Centre-Sud, et plus particulièrement le personnel du bureau des douanes de Dakola, pour leur vigilance et leur professionnalisme, permettant ainsi de préserver la santé des populations burkinabè.

Il a également remercié les partenaires de la plateforme de dédouanement pour leur soutien constant dans l’accomplissement des missions régaliennes des douanes.

Par ailleurs, le Directeur Général a invité la population à redoubler de vigilance et à signaler tout cas suspect aux services des douanes, afin de contribuer à la protection de la société et à la lutte contre les produits prohibés.

Quant aux 1040 tonnes de riz impropre à la consommation, les autorités compétentes ont pris les mesures nécessaires pour leur enlèvement et leur destruction, évitant ainsi que ces produits ne pénètrent sur le marché national et ne nuisent à la santé des consommateurs.

Cette opération souligne l’importance d’une surveillance vigilante aux frontières pour garantir la sécurité sanitaire des produits consommés dans le pays.

La Rédaction www.touteinfo.com