RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Toute l’actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Salon international de l’étudiant : les opportunités en matière de formation au menu de la 6e édition

D 29 avril 2016     H 01:00     A Toute info     C 0 messages


La 6e édition du Salon international de l’étudiant (SIE) a ouvert ses portes ce jeudi 28 avril 2016 à Ouagadougou. L’objectif est d’offrir un cadre d’échange pour les différents acteurs du monde éducatif.

Pour la 6e année consécutive les étudiants burkinabè ont réussi le pari d’organiser le Salon international de l’étudiant (SIE). Une fidélité et une initiative saluées par le président de cette édition, le ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Pr. Filiga Michel Sawadogo. Il juge salutaire l’initiative car elle permet aux élèves en fin d’études secondaires, de voir quelles sont les possibilités d’études qui s’offrent à eux. Il estime que cela leur permettra également de faire un choix raisonné en ce qui concerne leurs études et surtout leur avenir, en matière d’emploi. Le président du comité d’organisation Abdoulaye P. Naba partage les propos du ministre. Il a déclaré que le salon a été organisé pour permettre aux élèves, aux étudiants, etc. de pouvoir s’informer non seulement sur les opportunités en matière de formation dont disposent les écoles supérieures au Burkina Faso, mais aussi de s’informer sur les besoins du marché de l’emploi. Selon lui, il s’agit d’un cadre d’échange pour les différents acteurs de l’éducation. Si beaucoup se félicitent de la tenue de cette 6e édition, le président du comité d’organisation explique que l’organisation n’a pas été aisée. Il a confié que 95% du budget utilisé pour l’organisation du salon est supporté par les écoles qui prennent part au salon. Cette situation fait que de nombreuses écoles sont intéressées, mais par manque de moyens désistent finalement. Afin de rehausser le niveau du salon et permettre aux uns et aux autres d’y participer, Abdoulaye P. Naba a invité tous les acteurs du système éducatif à s’impliquer car « cela y va de l’avenir des fils et filles de ce pays » a-t-il conclu.

Actualité oblige !

Suite au dérapage des élèves qui s’en sont pris à leurs enseignants et même brûlés les couleurs nationales à Nagaré, le ministre en charge de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Pr. Filiga Michel Sawadogo a tenu à prodiguer quelques conseils à leurs camarades qui ont pris part à la cérémonie d’ouverture du salon. Dans sa « veste » d’éducateur, il a appelé les élèves à une prise de conscience. Il a estimé que le civisme, le respect manquent et par conséquent, si cela doit continuer, les Burkinabè risquent de brûler un jour leur mère patrie. Le président de ladite édition a de ce fait invité les jeunes à adopter un comportement citoyen. Il estime que c’est un impératif. Selon lui, les jeunes ont intérêt à préserver la paix et à participer à la construction du pays car « L’avenir leur appartient » a-t-il souligné.

Thierry KABORE

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document