RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Reportages

Version imprimable de cet article Version imprimable


Pénurie d’eau à Ouagadougou et environs : l’ONEA déploie un système de ravitaillement par citernes dans les quartiers les plus touchés

D 7 mai 2016     H 17:23     A Toute info     C 0 messages


Depuis plusieurs semaines, la ville de Ouagadougou et ses quartiers périphériques souffrent d’une insuffisance voire un manque criard d’eau. Les quartiers Wam-Passi, Nagrin et Taptenga, pour ne citer que ceux-là, sont les plus touchés. Le ministère en charge de l’Eau, s’est rendu sur les lieux pour constater de visu ce que vivent les habitants de ces localités afin d’adopter des mesures palliatives. Egalement sur le terrain ce samedi 7 mai 2016, L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) qui assure la distribution de l’or bleu, a mis en branle un système de ravitaillement en eau dans les quartiers souffrants.

Dans la mise en œuvre de son programme de distribution d’eau alternée, l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) et son ministère de tutelle volent au secours des populations des zones périphériques de la capitale. Ils ont mis en place une stratégie visant à pallier un tant soit peu le déficit criard du ‘‘liquide précieux’’ dans certaines localités où la demande est encore plus pressante en cette période de forte canicule. Il s’agit notamment d’un système de ravitaillement en eau par des citernes qui a été établi dans les quartiers de Wam-Passi, Nagrin et Taptenga. Il en sera de même pour les quartiers comme Bassinko, Yagma et à la cité Azimo.
Selon le Directeur Général de l’ONEA, Hamadou Ouédraogo, 6 citernes de 30 000 à 45 000 litres feront en moyenne 18 rotations par jour dans ces quartiers pour venir en aide aux populations. C’est une distribution gratuite pour les ménages dans des bidons de 20 et 40 litres, puis contre une somme forfaitaire pour les revendeurs au prix de la fontaine. Rappelons que l’approvisionnement en eau est rationné depuis lundi 2 mai 2016 dans la capitale, Ouagadougou. Les autorités ont alors mis en place un programme de distribution alternée pour faire face à la pénurie d’eau. Les robinets sont coupés pendant 12 heures sur 24, selon les arrondissements. Les habitants des quartiers sud, en particulier celui de Nagrin, racontent ne pas avoir eu d’eau du tout pendant plus d’une semaine. C’est du moins le calvaire que nous relate cette habitante de Nagrin, Zongo Salimata/Milogo : « ici on peut faire une semaine sans avoir de l’eau. Nous dormons parfois au robinet espérant avoir de l’eau, mais c’est peine perdue. On souffre beaucoup et on fait souffrir également nos enfants. Moi j’ai un bébé de 7 mois et je le transporte dans les quartiers environnants à la recherche de l’eau. Ici l’eau est vraiment une denrée rare à double usage : boire et cuisiner. On ne peut pas utiliser l’eau pour se laver actuellement. Nous demandons aux autorités de nous venir en aide. »

Les responsables de l’ONEA prévoient la réhabilitation d’un appareil de traitement et réinjection d’eau à Nagrin dès lundi 09 mai 2016 afin de pouvoir alimenter une partie de la zone. Cet appareil est en panne depuis des lustres est resté hors d’usage. Le ministre de l’Eau, des Aménagements hydrauliques et de l’Assainissement (MEAHA), Gnouga Ambroise Ouédraogo, précise que des chantiers sont en cours au niveau du gouvernement pour augmenter la capacité de distribution pour satisfaire la demande qui ne cesse de croitre au fil des ans.

Sidnooma Delaforce Ouédraogo
Touteinfo.com

Portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document