RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Toute l’actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


BAC 2016 : Un total de 71712 candidats iront à la conquête de leurs parchemins

D 20 juin 2016     H 22:00     A Toute info     C 0 messages


Dans le cadre de l’organisation de l’examen du baccalauréat qui s’ouvre ce mardi 21 juin 2016 sur l’ensemble du territoire burkinabè, les organisateurs sont à pied-d ’œuvre pour son bon déroulement. Le ministre des enseignements secondaire et supérieur, lui, est allé constater de visu le dispositif organisationnel mis en place à l’office du baccalauréat et au lycée technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana.

A la veille des épreuves du baccalauréat, le ministre en charge des enseignements supérieurs, Filiga Michel Sawadogo, a visité l’office du baccalauréat, sis à l’université de Ouaga I Joseph KI-ZERBO, pour s’assurer de la disponibilité du matériel. Pour lui, toutes les conditions sont réunies pour la bonne tenue de l’examen, « en dépit de la grève annoncée par une partie des syndicats des enseignants ». A en croire le ministre des enseignements secondaire et supérieur, les dispositions nécessaires sont prises pour garantir le bon déroulement des épreuves. « Tout se passe bien. Le personnel est mobilisé et très au sérieux. Il s’investit pour garder le secret des sujets », a-t-il confié à la presse.
Cette année, ce sont au total 71 712 candidats qui vont à la conquête de leurs parchemins. Le ministre souhaite qu’on privilégie l’enseignement technique lors des orientations. Selon lui, la marche harmonieuse du pays nécessite qu’on diversifie la formation. « Il faut que le pays puisse vivre de son capital humain par la réalisation de toutes les taches qu’il faut pour le développement économique et social. Pour cela, nous devons avoir des personnes bien formées en plomberie, en carrelage, en électricité, etc. », a expliqué le Pr Filiga Michel Sawadogo. Comme pour donner du sens à ses propos, le ministre s’est ensuite rendu au lycée technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana pour constater l’état des lieux en termes d’organisation.
Au lycée technique national, on dénombre 7 jurys pour 4 séries techniques : E, F1, H et F3. Le ministre et sa délégation ont sillonné les salles de composition avant d’encourager les organisateurs à s’impliquer davantage. Il a souligné que les personnels de sécurité, de surveillance et de correction sont à la tâche pour éviter les fraudes : « avec tout ce dispositif, si des gens tentent de frauder, ils seront sévèrement sanctionner ; et en fonction de l’envergure de la fraude on pourrait éventuellement reprendre l’examen dans les zones concernées », a-t-il conclu.

Sidnooma Delaforce Ouédraogo

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document