RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Toute l’actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


JOURNEE MONDIALE DE LA POPULATION : 18% des grossesses non désirées, les partenaires masculins sont rarement punis

D 12 juillet 2016     H 01:45     A Toute info     C 0 messages


Le 11 juillet est la date de la Journée mondiale de la population. La 27ème édition a été célébrée le 11 juillet 2016 à Ouagadougou avec un accent mis sur la problématique de la question des adolescentes.

Cette journée a pour thème : « Investir dans les adolescentes » et constitue pour les différents acteurs une opportunité de lever le voile sur les traitements dont les filles sont victimes de par le monde et en Afrique de l’Ouest de façon particulière avec des conséquences dramatiques. Au nombre de ces traitements, on peut citer les mariages forcés, la faible scolarisation des filles et les grossesses non désirées. Des séances d’information et de sensibilisation sur la reproduction sexuelle ainsi que des plaidoyers ont été menés à travers le pays selon le Directeur général de l’économie et de la planification Fidèle Bama.

Renverser la tendance !

En effet, « 18% des grossesses non désirées sont portées par des adolescentes dont les partenaires masculins sont rarement punis » a déploré la représentante des adolescents du Burkina ; et 3,5% de ces adolescents burkinabè entrent dans la vie sexuelle avant l’âge de 15 ans selon l’Enquête Multisectorielle Continue (EMC).
C’est donc pour renverser cette tendance que la représentante du Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) a plaidé à l’endroit des différents acteurs sociaux pour qu’un investissement plus accru soit consacré aux adolescentes ; ce qui leur ouvrira la voie à un épanouissement futur.
Pour la Ministre de l’Economie des Finances et Développement, qui a rappelé les mesures déjà prises par le gouvernement en faveur des jeunes filles telles la gratuité des soins, le recensement en vue au Burkina Faso va permettre de mieux cerner la problématique et de procéder à la mise en œuvre de politiques adéquates en faveur des jeunes filles.

Soumana Loura
TOUTE INFO

Version imprimable de cet article Version imprimable


Dans la même rubrique

29 novembre 2014 – En solidarité avec le peuple burkinabé

25 octobre 2014 – Test

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document