RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Santé : les Agents de Santé à Base Communautaire lèvent le voile sur leurs difficultés.

D 4 mai 2021     H 18:21     A Chéri Fatou Dramé     C 0 messages



Les Agents de santé à base communautaire (ASBC) ont tenu un point de presse le mardi 4 mai 2021 à Ouagadougou. Le but était d’aborder les difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur fonction en tant qu’agent de santé.

Les Agents de santé à base communautaire sont des volontaires recrutés par les différentes mairies au nombre de deux par village pour venir en appui aux agents de santé qui sont dans les CSPS. Ils ont principalement pour rôles la sensibilisation des populations locales et la réalisation des différentes campagnes de vaccination et de distribution de médicaments.

Des motivations de près de 12 mois restées impayées.

Ces agents perçoivent par mois une modeste motivation de 20 000 FCFA toute chose qui témoigne de leur sens de volontariat. Cependant, ’’chose étonnante", ils peinent à entrer en possession de leur dû.
Environ 16 000 personnes, ils rencontrent des difficultés depuis 2016, date à laquelle ils ont été recrutés. Comme difficultés sur le terrain, leur porte-parole, Karim Kaboré, a fait cas de la non-disponibilité de certains intrants notamment les TDR, le manque de certains médicaments (amoxicilline dispersible), et la rupture fréquente de certains molécules (arthemeter+lumefentrine). Selon lui, il n’y a pas de plan carrière pour les ASBC. « On a également le retard au niveau de la motivation, la majorité a une année d’arriéré, la prise en charge en dessous du SMIG, le manque de moyen de protection surtout dans le contexte du COVID-19, pas de site fixe pour les consultations dans les villages » a expliqué Karim Kaboré.

Des doléances adressées aux autorités

Pour terminer, les ASBC ont formulé quelques doléances à l’endroit de l’autorité. Ainsi, Ils demandent qu’un plan de carrière leur soit attribué, la déclaration de tous les agents à la caisse nationale de sécurité sociale, les payer de façon mensuelle, et enfin, trouver un site pour chaque district qui va s’occuper des ASBC.
« Nous sommes disponibles à travailler pour améliorer la santé de la population du Burkina Faso et nous demandons juste au gouvernement d’honorer ses engagements afin que nous puissions mener à bien nos activités pour le bonheur de tous les Burkinabé » a indiqué Karim Kaboré.

Chéri Fatou Dramé

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document