RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Mairie de Ouaga : « La quasi-totalité des archives » de l’état civil saccagés, le maire annonce des poursuites judiciaires

D 29 novembre 2021     H 18:41     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


Les manifestations du 27 novembre 2021 ont fait des dégâts à la mairie centrale de Ouagadougou. Le maire de la ville, Roland Armand Pierre Beouindé a indiqué au cours d’un point de presse le 29 novembre 2021, que les locaux du service d’état civil ont été pillés et saccagés par des manifestants.
Le bâtiment de l’état civil de l’hôtel de ville a fait les frais des manifestants en colère au cours de la manifestation. « La quasi-totalité des archives » ont été saccagés à en croire le patron de la commune de la commune de Ouagadugou.Des « actes inacceptables qui viendront nuire à nous-mêmes » déplore-t-il.

De l’interdiction de la marche

La marche du 27 novembre 2021 a été interdite par la commune de Ouagadougou. Le maire Armand Beouindé justifie ce refus par plusieurs raisons. Premièrement, la déclaration à manifester n’a pas respecté le délai requis par la loi qui est de 72H au minimum avant. « 72H avant cette marche, au niveau de la commune de Ouagadougou, nous n’avons reçu aucune déclaration de manifester » indique le maire. Mieux, les organisateurs n’ont pas fourni l’entièreté des documents demandés pour l’occupation de l’espace public. Le maire cite par exemple les pièces d’identité des responsables de la marche qui n’ont pas été jointes à la déclaration des manifestants.

Ainsi fait, le maire dit avoir eu plein de raisons de refuser cette manifestation. « Si c’était à recommencer je ferai exactement la même chose. Donc c’est pour vous dire qu’il n’y a aucun regret par rapport à cet acte » dit-il.

Il salue aussi le professionalisme de la force publique qui a pu contenir les manisfestants.
« Les fds sont à féliciter. Que ce soit la police nationale, la gendarmerie et la police municipale et tous les citoyens qui ont veillé pour la quiétude de Ouagadougou sont à féliciter parce qu’ils ont fait exactement ce qu’il fallait (…) Nous en sommes bien sortis parce qu’il n’y a que des blessés plutôt légers. Et nous ne déplorent pas de perte en vies humaines » décrit le maire.

De plus, selon le bourgmestre de la ville de Ouagadougou, les vrais commanditaires de la marche ne se sont pas assumés jusqu’au bout. Mieux, ils ont instrumentalisé des jeunes pour s’attaquer aux biens publics. « Les vrais instigateurs se sont lâchement terrés chez eux. N’ayant pas eu la dignité d’être au-devant des manifestations. »

Pour ce qui est de l’évaluation des pertes dûes aux saccages des locaux de l’état civil, Armand Beouindé et ses services disent attendre encore une estimation finale .Mais insiste-t-il « c’est un bâtiment qui vient d’être rénové à plusieurs dizaines de millions, qui malheureusement a été saccagé. Les auteurs de ce vandalisme seront poursuivis en justice affirme le maire.


Par ailleurs, le maire central de la ville de Ouagadougou assure de la poursuite des services de l’état civil qui ont été délocalisés. Il invite les citoyens qui ont besoin de documents à ne pas se faire prier. « Nous avons pris des dispositions pour que le service public ne soit pas discontinué » ajoute-t-il.

En rappel plusieurs organisations de la société civile et des partis politiques avaient appelé à une grande manifestation le 27 novembre 2021 sur toute l’étendue du territoire burkinabè. Ces manifestants exigeaient entre autres, la démission du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré pour son inefficacité dans la lutte contre le terrorisme. Cette marche, interdite à Ouagadougou, s’est tenue malgré tout, avec un affrontement entre force de l’ordre et certains manifestants ,qui ont pillé l’état civil de la mairie centrale.

Alain YAMEOGO

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document