RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Burkina : L’adjudant Pascal Tienmani Doye "incarnait le combattant que tout militaire rêve d’être, avec un courge incroyable et un engagement infaillible" selon ses frères d’armes

D 11 mai 2022     H 11:13     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


L’adjudant Tienmami Pascal Doyé, et ses camarades tombés le jeudi 05 mai dernier à Ouanobé dans le Sanmatenga, et à Sollé dans la province du Loroum, ont été conduits à leur dernière demeure le mardi 10 mai 2022 au cimetière municipal de Gounghin, à Ouagadougou.

C’est en présence d’une foule immense composée des membres des familles, des frères d’armes, des connaissances et amis que les pandores ont été inhumés. Que d’émotion dans l’enceinte du cimetière à l’arrivée des dépouilles des soldats. C’est dans la consternation et la douleur, que les familles ont accompagné pour certains, leur fils, ami ou frère et pour d’autres, leur époux ou conjoint à leur dernière demeure.
En prononçant l’oraison funèbre, les frères d’armes ont témoigné de l’exemplarité, du courage et du dévouement de leurs camarades tombés au front. De Tienmami Pascal Doyé alias « l’Unique », l’on garde le souvenir d’un soldat hors pair, une référence, un modèle pour ses compagnons. « Il incarnait le combattant que tout militaire rêve d’être, avec un courge incroyable et un engagement infaillible. A l’unité, il était pour nous comme un extraterrestre. Fort et loyal, il a exécuté d’innombrables missions périlleuses dans presque toutes les zones à risques du Burkina Faso, créant d’ailleurs un mythe autour de sa personne », peut-on retenir de l’oraison prononcée par l’un de ses camarades.

Avant d’être inhumés, Tienmani Doye et ses quatre camarades de l’Unité Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie nationale (USIGN) ont été décorés à titre posthume, de la médaille militaire. Ils ont été ensevelis avec cinq autres militaires tombés le 4 mai 2022 à Ouanobian dans le Centre-Nord et le 5 mai 2022, à Sollé dans la même région. Ces derniers ont également été décorés à titre posthume.

En rappel, Pascal Tienmani Doye et quatre de ses camarades de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale (USIGN) ont perdu la vie dans une embuscade tendue par des groupes armés à Ouanobé, dans la province du Sanmatenga, région du Centre Nord, le jeudi 5 mai 2022. Le même jour, une patrouille du détachement militaire de Sollé, dans la province du Loroum, a été prise à partie lors de sa progression à une dizaine de kilomètres de Sollé. 02 militaires et 04 VDP ont été mortellement touchés dans cette attaque. La veille, soit le 4 mai, 3 éléments de l’Unité Cobra ont également perdu la vie à l’entrée de Ouanobian toujours dans le Centre-Nord.

Oumarou KONATE

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document