RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


« Forum ditanyè » : né pour l’assomption d’une démocratie adaptée aux Burkinabè

D 24 mai 2022     H 19:50     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages



Officiellement créé le 19 mai 2022, le « Forum ditanyè » a été présenté à la presse ce 24 mai 2022 à Ouagadougou. Face aux journalistes, les membres du comité de pilotage de ce forum ont décliné les objectifs et les missions de leur mouvement.

Le Forum ditanyè est un cadre de réflexion née selon ses membres, de la volonté de « créer les conditions d’une réflexion profonde sur la meilleure façon de doter notre pays d’institutions politiques et d’une démocratie qui règlent les problèmes des citoyens pour que ceux-ci comme en 2015, s’érigent en gardiens intrépides de ces institutions et de cette démocratie ». Le mouvement se donne pour missions selon ses initiateurs, de réfléchir les institutions et une démocratie adaptée aux Burkinabè, et d’engager de larges concertations pour la constitution d’un « Front Démocratique », en vue de constituer une veille démocratique autour de la transition actuelle pour qu’elle ne s’écarte pas des missions d’une transition politique. Selon Dr Guy Yogo, porte-parole des membres du comité de pilotage, le forum ditanyè est une initiative d’éminents Burkinabè connus pour leur patriotisme qui ont décidé de jouer pleinement leur partition en ces moments difficiles pour le peuple Burkinabè. « En 60 ans d’Indépendance, les militaires se sont régulièrement invités ou ont été invités en rédempteurs. Chaque fois, cela s’est terminé par la déception emmenant le peuple à exiger le retour à I’Etat de droit démocratique. A peine réinstallés les politiciens à leur tour déçoivent. Le peuple de nouveau se réfugie dans les bras des militaires. Mais l’espoir ne dure que le temps de la rosée, puis le peuple déçu, s’en va à nouveau se jeter dans les bras des mêmes politiciens vendeurs de rêves » a-t-il déclaré tout en confiant que la naissance d’un tel cadre de réflexion, vise à mettre fin à « ce signe indien du perpétuel recommencement de la vie politique nationale ».

Pour Ahmed Newton Barry, ancien président de la CENI et également membre du comité de pilotage, dans un contexte comme celui du Burkina Faso, il est plus qu’indispensable de converger l’ensemble des intelligences vers une intelligence collective afin de donner au Burkina Faso un système politique qui répond aux aspirations du peuple. « Nous pensons qu’avec cela, les choses pourront toujours changer car quand le peuple a toujours son mot à dire, les intelligences sont libérées » a-t-il souligné. Selon lui, la cause principale de la mal gouvernance au Burkina Faso réside dans l’absence d’idéal social des dirigeants. « On dirige un pays avec des idées. Mais quand on arrive au pouvoir sans un idéal social, on ne peut que verser dans la corruption et le partage d’argent », a-t-il lâché. Il a invité l’ensemble des populations à répondre à l’appel du forum ditanyè.

Porté par 17 membres sous la direction d’un comité de pilotage, le forum prévoit dans sa feuille de route, des conférences publiques, des foras, des débats, des recherches et des réflexions sur toute l’étendue du territoire national. Dans ce sens, une première conférence est déjà prévue pour le 31 Mai 2022, à l’université Joseph Ki ZERBO, sur le thème « Regard critique sur les rendez-vous manqués de la démocratie : Comment construire des institutions qui répondent aux aspirations des Burkinabè ? ».

Oumarou KONATE

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document