RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


BEPC 2022 : 67 candidats absents dans les centres du Bambata et Nelson Mandela de Ouagadougou

D 2 juin 2022     H 20:57     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


Après plusieurs mois de cours, les élèves du Burkina Faso partent à l’assaut du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) ce 02 juin 2022, sur l’ensemble du territoire national. Le lancement officiel des épreuves à été effectué tôt dans la matinée au lycée Yamwaya de Ouahigouya par le ministre en charge de l’éducation nationale Lionel Bilgo. À Ouagadougou, une équipe de la rédaction de Touteinfo.com a pu constater le début effectif des épreuves dans certains centres d’examen de la ville.

Au centre du Lycée Municipal Bambata de Ouagadougou, après les phases d’appel et les aménagements d’usage, c’est à 07h 20 min que la première enveloppe contenant l’épreuve de dictée a été ouverte. Intitulé « l’appel de la ville », elle est extraite à la page 21 de l’œuvre « Le rêve brisé » de l’écrivain Burkinabè Daouda Derra. Selon la cheffe de ce centre, Ilboudo Marie Joséphine, sur 1156 candidats inscrits dans le centre, 1123 ont répondu présents pour cette matinée du premier jour des épreuves soit 43 personnes absentes. A l’en croire, en dépit de quelques difficultés bénignes liées notamment aux angoisses du début et à quelques questions d’irrégularités, les choses avancent normalement. « Comme tout début, il y a un peu de peur et d’angoisse, mais au fur et à mesure qu’on avance je pense que la confiance s’installe tant au niveau des examinateurs que des élèves et tout commence à bien fonctionner. Nous sommes à ce stade » a-t-elle confié. Les premières difficultés à en croire ses dires, ont été observées au niveau de certains candidats ayant oublié leurs pièces d’identité ou encore ayant des problèmes DE conformité de leur nom avec celui inscrit sur la fiche de table. Mais, a-t-elle souligné, toutes ces difficultés ont été réglées. La première épreuve terminée, c’est dans une atmosphère de sérénité que les candidats du Centre du Lycée Municipal Bambata ont abordé la deuxième épreuve, celle d’expression. Et c’est dans la salle Nº03 du lycée, que s’est effectuée l’ouverture de l’enveloppe, sous l a supervision des forces de sécurité.

Il est 10h 40 lorsque nous arrivons au Lycée Nelson Mandela, un autre centre d’examen à Ouagadougou. C’est l’heure de la pause et les candidats ont libre champ pour reprendre des forces. Pour Kafando Issaka, l’un des candidats que nous avons approchés, les premiers sujets ont été abordables. « Pour l’instant, on peut dire que ça va. Mais on attend la suite pour voir et on espère que ça va aller » nous lance- t’il avant de se précipiter vers sa salle d’examen pour la prochaine épreuve. Même son de cloche chez Alice Zerbo, elle aussi à la recherche de son deuxième diplôme, dans ce centre. « On peut dire que Dieu a facilité les premières épreuves. On prie pour que ça continue comme ça » a t’elle déclaré. Le centre du Lycée Nelson Mandela compte 4 jurys avec un total de 1522 candidats inscrits selon Belém Alexandre, chef de ce centre. « Sur les 4 jurys, nous avons dénombré pour cette première journée 24 absents » a-t-il précisé.

Cette année, faut-il le rappeler, ils sont 260.058 candidats à prendre part au BEPC contre 302.071 l’année précédente. Une baisse qui s’explique selon les autorités éducatives par le contexte sécuritaire nationale.

Oumarou KONATE

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document