RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Communiqués

Version imprimable de cet article Version imprimable


Université Norbert ZONGO de Koudougou : le Pr Alkassoum MAÏGA réconforte les familles en deuil et rassure que la justice ferra son travail

D 1er septembre 2021     H 17:16     A ALAIN YAMEOGO     C 0 messages


Le 31 août 2021 un effondrement d’une dalle du bâtiment en construction sur le chantier de la cité universitaire de l’université́ Norbert ZONGO de Koudougou a occasionné la mort de quatre personnes dont 3 étudiants et un ouvrier de nationalité béninoise ainsi qu’un blessé. Le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, le Pr Alkassoum MAÏGA, accompagné d’une forte délégation et des autorités régionales sous la conduite de Mme le gouverneur ont effectué le déplacement sur le site du chantier.

Auparavant, le ministre et sa délégation sont allé à la morgue du Centre Hospitalier Régional de Koudougou pour saluer la mémoire des victimes. A la suite, la délégation ministérielle s’est rendue tour à tour dans les familles éplorées pour présenter les condoléances de la communauté universitaire. Le Pr Alkassoum MAÏGA visiblement éprouvé par cette tragédie a salué la bravoure des familles qui font preuve de résilience pour supporter ce drame.
Devant les médias le Pr Alkassoum MAÏGA a affirmé qu’une enquête est ouverte par le parquet et bientôt les responsabilités seront situées et à l’issue de cette enquête, toutes les personnes physiques ou morales mises en cause répondront devant la justice de leurs actes. Il a expliqué que des mesures conservatoires sont prises comme la suspension des travaux sur le chantier, la demande aux différentes parties prenantes de fournir des rapports circonstanciés pour permettre l’élucidation de la vérité.
Le patron de l’enseignement supérieur a rappelé que ce chantier est géré par un groupement d’entreprise burkinabè et d’Arabie Saoudite et avec comme structures de contrôle, Sata Afrique, Bureau Véritas basé en Côte d’Ivoire et le laboratoire national des bâtiments et des travaux publics pour la vérification de la qualité des matériaux. Conformément aux exigences des partenaires financiers le chantier est assuré tout risque par Coris Assurance a expliqué le Pr Alkassoum MAÏGA.
Il a rassuré que toutes les structures impliquées prendront urgemment des mesures nécessaires pour établir les circonstances exactes qui ont abouti à cette situation tragique et cette action n’entrave pas la poursuite de la procédure judiciaire.
Par ailleurs le ministère va engager une structure parallèle qui va également inspecter et contrôler tout ce qui a été fait par les uns et les autres dans le déroulement du chantier.

DCPM/MESRSI

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document