RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


Elections consulaires : Le Groupement des acteurs de petits commerces crie à la fraude

D 21 novembre 2016     H 11:53     A Toute info     C 0 messages


Le Groupement des acteurs de petit commerce du Burkina Faso (GAPEC-BF) a convié la presse pour une rencontre d’échanges ce dimanche 20 novembre 2016 à Ouagadougou. Il a émis des doutes sur la crédibilité des élections consulaires à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) qui se sont tenues le 13 novembre dernier.

Après la sortie de Safiatou Lopez pour remettre en cause la crédibilité des élections consulaires à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), c’est autour du Groupement des acteurs de petit commerce du Burkina Faso (GAPEC-BF) d’en faire autant. Et si on en croit le chargé de documentation du GAPEC-BF Abdoulaye Traoré, les résultats issus des élections consulaires du 13 novembre 2016, sont entachés par un discrédit. Il soutient son accusation en se référant à de fausses procurations qui ont permis à des individus d’opérer des votes multiples dans divers bureaux de votes selon ses propos. Il estime que cela entache la crédibilité du scrutin et biaise tout le processus électoral. Sans passer par quatre chemins, Abdoulaye Traoré accuse les organisateurs desdites élections de chercher à camoufler la fraude dont-il est question ici. Au regard de l’attitude de ces derniers, il estime qu’il s’agit d’une intention manifeste d’imposer des individus à la tête de la Chambre de commerce et d’en écarter d’autres. S’opposant à cette pratique et voulant que lumière soit faite sur les fraudes en question, le GAPEC-BF a exigé qu’un membre du comité d’organisation du nom de Amélie Tamboura témoigne. D’après le chargé de documentation du groupement, le membre en question a sillonné différents bureaux de vote pour faire cas de l’existence de procurations frauduleuses sans pour autant prendre des dispositions pour l’interruption du processus. Le groupement appelle également des représentants de la CENI et d’autres agents présents dans les bureaux de vote lors du scrutin à témoigner. Enfin, il exige l’ouverture d’une enquête judiciaire sur le cas de procuration signée du nom de l’officier de police Kayiré Nébié.
A la suite des exigences, le groupement par la voix de son chargé de documentation a assuré rester mobiliser pour l’éclatement de la vérité et la lumière sur les vastes fraudes orchestrées selon ses termes.

Thierry KABORE
TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Editions spéciales

  • 13/8 - 23:00

    Des tirs entendus depuis le milieu de la soirée au Centre ville de Ougadougou

  • 13/8 - 23:09

    Urgent : Nous vous recommandons d’éviter le centre ville de Ouagadougou.
    Merci de rester chez vous ou de conserver vos positions actuelles.
    Nous vous donnerons des details bientôt. (Gendarmerie nationale)





Newsletter



Météo
Meteo Ouagadougou