RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Analyses

Version imprimable de cet article Version imprimable


LETTRE OUVERTE AUX DÉPUTÉS " : tant que vous ne restituez pas cet argent (...)

D 30 décembre 2016     H 14:22     A Toute info     C 0 messages


Honorables députés,

De scandale en scandale, vous démontrez votre manque de patriotisme et vous finirez par pousser les citoyens à bout.
Interpellés sur l’affaire des tablettes, après avoir affirmé votre « je m’en foutisme », vous avez été obligés de les restituez honteusement.
Comme à votre habitude, cette fois encore, vous avez tenté de justifier l’injustifiable avec un communiqué maladroitement rédigé pour étouffer les critiques de votre méprise.
Vous évoquez des dispositions de la loi pour votre défense ?
Eh bien que faites-vous de la loi relative à la déclaration de patrimoine des députés ? Presque un an après, toujours rien. Qu’attendez-vous pour respecter les dispositions de cette loi.
Arrêtez de revendiquez sélectivement la légalité de vos actes selon vos intérêts car cela frise avec la malhonnêteté intellectuelle.

Comprenez que légalité et légitimité font bon ménage. L’une sans l’autre pouvant conduire à des dérives et à l’impopularité.
Sachez tirer les bons exemples du passé. Rien n’empêchait par exemple Thomas Sankara de jouir des privilèges que lui accordaient les textes et de prendre les cadeaux à lui offerts de part et d’autres. Par patriotisme, ce digne fils du Faso est resté exemplaire et nos députés sankaristes, eux au moins auraient pu faire honneur à celui dont ils se revendiquent.
Sachez aussi tirer leçons des erreurs du passé et ne pas les perpétuer. Blaise Compaoré a manqué totalement de légitimité pour utiliser des dispositions légales qui existaient pour la modification de la constitution.
C’est dire que, même si un acte est prévu par la loi, il n’y a aucune obligation d’en user si on estime que c’est immoral et amoral.
Quant aux raisons que vous évoquées pour vous justifier, dites-nous s’il vous plait, combien de députés applique le devoir de recevabilité envers les électeurs dans notre pays.
D’ailleurs, nous souhaitons que dans la nouvelle Constitution en cours de rédaction, nos constituants songent à créer une chambre de contrôle de l’Assemblée Nationale, qui semble baigner dans l’anarchie. Il n’est pas normal que l’Assemblée Nationale ait le droit de demander des comptes au gouvernement, de mener des enquêtes parlementaires, etc. et qu’aucun organe n’ait la possibilité de lui demander des comptes à son tour.

Honorables députés,

Votre comportement déshonore notre vaillant peuple qui, après tant de sacrifice, mérite le respect de ses aspirations profondes : intégrité, justice, redevabilité, transparence, …
Sachez que le Burkina nouveau de nos rêves ne s’accommodera jamais avec les habitudes et pratiques du passé dont vous vous faites les champions de la continuation au lieu d’en être les censeurs.
Dépités par vos scandales à répétitions, le peuple dont vous êtes censés être les dignes représentants ne se reconnait plus et ne se reconnaitra plus en vous tant que comme pour le cas des tablettes, vous ne restituerez pas cet argent injustement et illégitimement perçu.
A défaut, pour le bon usage de « nos millions » : nous invitons les populations à travers leurs organisations, à organiser ce dimanche 1er janvier 2017, dans toutes les régions du Burkina, dans les places publiques, des « Assemblées Générales de Redévabilité Parlementaire (AGRP) ».
De tels cadres, permettront les concertations locales entre députés et les populations qu’ils représentent à l’Assemblée Nationale. L’organisation des AGRP, vise à donner l’opportunité aux députés de rendre effectivement et directement compte de leurs activités parlementaires de l’année 2016, tout en leur offrant l’opportunité de passer les fêtes avec les électeurs de leur circonscription.
Les frais d’organisation (location et autres dépenses) seront entièrement à la charge des députés dans chaque circonscription.

Dores et déjà, le collectif Balai Citoyen dont le siège est établi à Bobo-Dioulasso, est en train d’entreprendre les démarches pour l’organisation de l’« Assemblée Générale de Redévabilité Parlementaire » à la Place des Martyrs (ex place de la Mairie centrale de Bobo-Dioulasso).
La présente « Lettre ouverte » tient lieu d’invitations aux députés de notre circonscription électorale. Ces derniers sont priés d’honorer les populations par leur présence.

Tous ensemble autour de nos députés pour qu’ils ne sentent jamais seuls dans leur soif de redevabilité parlementaire.
Notre nombre est notre force !

Fait à Bobo-Dioulasso le, 30 décembre 2016

— 

Le [Collectif] Balai Citoyen

Siège national : Bobo-Dioulasso, Capitale mondiale du CiBalisme

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document