RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


INTERNEWS BURKINA : des intermédiaires pilotes formés pour relayer l’information météorologique

D 23 mai 2017     H 12:55     A Toute info     C 0 messages


L’ONG Internews a initié une formation sur la transformation et la diffusion des contenus de l’information météorologique au profit de ses intermédiaires pilotes ce lundi 22 mai 2017 à Ouagadougou. C’est pour leur permettre de donner la vraie information aux paysans.

Ils sont appelés « intermédiaires pilotes ». Ces acteurs qui devraient accompagner les paysans dans leurs activités tout au long de la campagne agricole. Et si ces derniers peuvent dire à la fin de la saison : « j’ai fait une bonne récolte », c’est en partie grâce aux intermédiaires dont la mission est de leur relayer l’information climatique. Cependant, cette information cependant pas toujours bien comprise par les utilisateurs. A expliqué le directeur pays de d’Internews, Victor Malick. Face donc à cette situation qui induit souvent les producteurs en erreur, il est important de s’accorder sur les modèles de transmission des informations en question ; a-t-il estimé. C’est donc partant de ce constat que la structure qu’il dirige a initié la formation sur la transformation et la diffusion des contenus de l’information météorologique au profit d’un premier groupe d’intermédiaires. Afin de faciliter la tâche des relais, Internews a développé, avec l’accompagnement d’experts en météorologie, un lexique de 517 mots, termes et langages météo en français facile, en anglais et en trois langues locales du Burkina à savoir le gulimancéma, le mooré et le fulfuldé, a précisé le directeur pays. Il a indiqué qu’à ce lexique, vient s’ajouter un référentiel d’abréviations SMS. D’après lui, ces 517 mots sont abrégés par un spécialiste de sorte que l’information météo puisse être envoyée sous forme abrégé sur le téléphone portable des producteurs. Parallèlement, une plateforme a également été développée dans le cadre Zaman Lebidi. Il s’agit selon Victor Malick, d’un consortium dirigé par Christian Aid. A ce niveau une Base line a été faite et qui permet aux intermédiaires avec la plateforme ECODATA, d’envoyer l’information météorologique fournie par l’Agence nationale de la météorologie (ANAM) ; pour permettre aux paysans de prendre des décisions.

La plateforme ECODATA, qu’est-ce que sait ?

Selon le directeur général du cabinet d’intelligence économique ECODATA, Alexandre Al-Hassan Kabré, ECODATA est une plateforme d’informations et d’alertes agricoles par SMS. Sa mission est de donner des informations aux agriculteurs notamment en ce qui concerne la vulgarisation agricole et conseil technique. Elle informe également sur le système d’information du marché (connaitre les prix des produits agricoles), la collette des informations a-t-il souligné. Il a rappelé que la plateforme est disponible et est accessible par SMS ou par appel au 3007.
Il faut rappeler que pour la formation, trois présentations ont faites aux participants. Les trois sont : la présentation des produits de l’ANAM (par Gilles Bagré), le fonctionnement de la plateforme SMS-IVR d’ECODATA (par Alexandre A. Kabré) et l’utilisation du lexique pour l’encodage et le décodage des bulletins (Malick Victor).

Thierry KABORE

TOUTE INFO, Quotidien burkinabè en ligne

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document