RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Menu 2

Version imprimable de cet article Version imprimable


CRISE DU SYSTEME EDUCATIF : le premier ministre appelle les syndicats à la retenue

D 11 janvier 2018     H 13:03     A FIAKOFI Kossi     C 0 messages


Le premier ministre Paul Kaba THIEBA, était face à la presse le 10 janvier 2018. Une conférence de presse voulue par le Chef du gouvernement pour échanger avec les médias sur la grève en cours dans le secteur de l’éducation et les actions entrepris pour parvenir à une sortie de crise .

« Le Ministère de L’Education Nationale et de l’Alphabétisation ( MENA) a enregistré 14 plateformes revendicatives individuelles et une plateforme minimale de la coordination des syndicats de l’éducation regroupant 15 des 21 organisations syndicales que compte le ministère au cours de l’année 2017 . Après des négociations, le dialogue s’est enlisé. Pendant que des négociations sont en cours un mot d’ordre de grève de 72 heures.} » A indiqué le premier ministre Paul Kaba Thiéba ce mercredi 10 janvier 2018 lors d’une conférence de presse. Pour le premier ministre, c’en est de trop et il se dit surpris de l’appel de la coordination à une grève . Il a plutôt appelé au calme et a invité la coordination à privilégier l’esprit du dialogue. En guise de réponse, la coalition estime non seulement que les propositions du gouvernement ne sont pas à la hauteurs des ententes ,mais aussi le gouvernement n’ a pas répondu à la lettre datée du 21 décembre et transmettant ces appréciations sur les réponses du gouvernement.
Au regard de toutes ces revendications , il convient de relever des enjeux très importants . « La coordination soulève des problèmes dont le traitement a des incidences financières considérables. » A expliqué le premier ministre. Les engagements du gouvernements pour l’amélioration du système éducatif , mais aussi la question du statut qui implique à la fois une incidence financière et des risques d’autres revendications difficiles à contenir a dit Paul Kaba Thieba. L’incidence globale minimale de la plate forme tourne autour de 50 milliards de FCFA selon Paul Kaba Thiéba. Sur les 23 points de revendications, 8 ont été examinés et le gouvernement a pris des engagements pour apporter des améliorations au système éducatif .
L’évolution de la masse salariale a été forte entre 2013 et 2017. De 353,5 est passée à 630 milliards soit à peu près le double , sans tenir compte des engagements pris avec d’autres syndicats pour 2018 . En suite le premier ministre estime qu’il est de sa responsabilité entant que chef du gouvernement d’examiner les revendications avant d’apporter des solutions à la hauteur de la satisfaction des syndicats.
Tout en réitérant son engagement au dialogue en vue de la recherche de paix , le premier ministre a invité les travailleurs à la reprise des cours et des évaluations afin de sauver l’année scolaire. Il a par ailleurs invité toutes les organisations syndicales , en particulier de la fonction publique à leur devoir de la responsabilité.

Emmanuel K. Fiakofi

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document