RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Toute l’actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Burkina Faso : l’Aïd El Kebir aux couleurs de la cherté

D 20 août 2018     H 20:00     A Toute info     C 0 messages


La fête de l’Aïd EL Kebir communément appelée fête de Tabaski ou la fête du mouton est déjà là. Même si tous les musulmans s’affairent à célébrer cette occasion ce mardi 21 aout, il n’en demeure pas moins que les difficultés sont aussi au rendez-vous. Une équipe de TOUTEINFO s’est rendue au marché à bétail de Tanghin pour constater l’ambiance qui y règne.

Samedi, 18 août 2018. Il était 9h07mn lorsque nous arrivions au marché à bétail de Tanghin de Ouagadougou. A tous les coins, c’est un ‘‘défilé’’ de marchands de moutons. Par ci on discute, par là le ton monte et le brouhaha est à son comble. La Tabaski devrait s’annoncer en grande pompe. Après un tour rapide du marché, nous rencontrons Daouda Sangaré qui vient de s’acheter un mouton .Pour lui le prix du mouton est très cher cette année. Il nous explique qu’après d’âpres négociations avec son marchand, il a réussi à avoir sa bête à 140 000 francs alors qu’on lui exigeait 150 000 francs voire 200 000 francs. La Tabaski a un sens et le sacrifice du mouton est un symbole fort. « Comme chaque année le papa tue, on est obligé également de tuer… » Justifie M. Sangaré
Après lui nous tendons notre micro à un marchand qui se trouvait à quelques encablures de là .C’est d’un ton serein et rassuré et comme s’il nous attendait impatiemment que Dimitri Kaboré alias Hyacinthe nous accueille. A la question de savoir comment il appréhende le marché du mouton cette année, il répond : « cette année, le marché c’est un peu un peu . Des maladies ont attaqué les moutons, ce qui rend le marché un peu compliqué. » Il se réjouit tout de même car ayant déjà fait un bon chiffre d’affaires en dépit de la morosité du marché. Il explique également que le marché sera bien car certains attendent la dernière minute pour s’offrir un bélier.
Nous poursuivons notre entretien et cette fois avec le président du marché Jacques Tiemtoré .Assis sous un hangar, il accepte de nous parler .Pour son appréciation de la clientèle, il confie que l’affluence est moindre mais le marché est abordable .Il avoue que le prix du mouton varie entre 25 .000 à 500 000 francs. Et chacun peut trouver son compte dans cette fourchette. Le marché aux dires de son président est incomparable à celui de l’année dernière .Il soutient cependant que les années passées à pareil moment il y avait plus de bêtes et donc d’affluence.

Alain YAMEOGO (stagiaire)

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document