RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Reportages

Version imprimable de cet article Version imprimable


Carrière de Pissy : Le président Balla Sakandé a-t-il pris la pleine mesure de la situation ?

D 9 septembre 2018     H 13:41     A Toute info     C 0 messages


Lundi 03 septembre 2018, soit deux semaines après le passage du président de l’assemblée nationale à la carrière de granite de Pissy, TOUTEINFO a aussi effectuer sa visite audit site pour constater et comprendre le fonctionnement de ce géant fossé en pleine ville Ouagadougou où plusieurs familles tirent leur pitance quotidienne au risque de tout .

Le site à quelques mètres du siège de la Société nationale burkinabè d’hydrocabures (SONABHY) sur la route nationale 1. La première impression lorsqu’on y met pieds, l’on penserait être sur un site d’orpaillage artisanal. .Ce lundi lorsque nous arrivions sur les lieux ce sont des tas de granites qui nous « accueillent » .Aussi avons-nous constaté le processus par lequel « la pierre précieuse » est sortie d’un trou si profond que l’eau de pluie a envahi. De ce trou à l’image d’un cimetière à ciel ouvert sont sorties rudement par des hommes, des femmes et des enfants de grosses pierres pour être transformées .Tentant de prendre quelques images, tous s’y opposent catégoriquement.

Nous tentons de comprendre mais le refus est sans appel pour ces travailleurs visiblement frustrés. Après maintes tractations, quelques femmes acceptent d’expliquer .En effet pour elles, des journalistes et autres personnes sont passés sur ce site, ont pris des photos, ont fait des vidéos et promis leur venir en aide. Alors elles se disent outrées contre ceux là qui viennent étaler leur misère sur la place publique à des fins politiques ou autres et enfin de compte rien n’est fait. Nous essayons de comprendre davantage la situation avec un monsieur, un élève, lui aussi hostile au départ à nos photos .après explications, il accepte se présenter et dit fréquenter le site depuis 2009 . Issa Bancé avoue que le travail sur le site est très pénible et dangereux. Neuf ans passés à concasser le granite pour assurer le repas quotidien et honorer ses frais de scolarité sur le site est un monde sans choix .Il dit également n’avoir pas réussi à son examen de baccalauréat cette année , le travail l’exigeant à s’inscrire aux cours du soir .

A la question de savoir comment ils ont reçu la visite du président Allassane Balla Sakandé et les aides qu’il a faites pour soulager un tant soit peu les gens sur le site ,il dit attendre toujours parce qu’il n’ a rien reçu jusque-là. Où sont donc passées ces tonnes de céréales offertes par le président Sakandé ?
Nous nous approchons de Séni Kaboré qui donne à son tour sa version. Après 30 ans sur le site, il reconnait qu’ils ont bel et bien reçu le don mais le mécanisme de répartition est toujours en cours. Pour combien de temps ? S’il y a déjà des gens qui murmurent ne rien compter sur cette aide qui leur est pourtant dédiée .Et mieux, certains disent que ces vivres seront sans doute revendus sur le site .Mais là n’est pas le problème. Pourquoi la deuxième autorité du pays n’a pas daigner apporter une solution qui aiderait ces centaines de personnes qui risquent leur vie chaque jour à sortir de ce cimetière à ciel ouvert ? Les noyades et les chutes y étant propices, pourquoi le président Sakandé s’est contenté de si peu sans aller au fond du problème ?

Alain Yaméogo (stagiaire)

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document