RSS 2.0 twitter google facebook youtube



Infos en boucle


Vous êtes ici : Accueil » Toute l’actualité

Version imprimable de cet article Version imprimable


Universités et orientations en ligne 2018 : la promotion du sacrifice ?

D 25 septembre 2018     H 12:49     A Toute info     C 0 messages


Longtemps annoncées, les orientations en ligne sont une réalité dans les universités publiques du Burkina Faso depuis le 21 septembre et ce jusqu’au 07 octobre. Pour le début et surtout une première dans l’univers estudiantin nous nous sommes rendus à l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo pour constater l’effectivité de cette innovation. Entre lenteur, attente et impatience le coup n’est pas gagné pour tous.

C’est plutôt une université Ouaga I moins bondée que nous avons trouvé le vendredi 21 septembre 2018 à notre arrivée. A pareilles circonstances les rangs se bousculent dans les guichets pour se faire enregistrer .Mais, de l’esprit de l’innovation cette année, chacun peut s’orienter où qu’il puisse se trouver .Revenons à l’affluence, quoique faible, quelques groupuscules d’étudiants installés çà et là accompagnent les nouveaux à s’inscrire. Assis ou debout, l’attente est longue pour la plupart que nous avons rencontré. Une dame nous explique avoir conduit sa fille pour les orientations mais jusque-là elle n’y est pas encore parvenue après près 2 heures.
Nous tentons de comprendre, pourquoi une lenteur et des mécontents déjà au petit matin du début de l’opération .Issouf, un étudiant qui aide les nouveaux bacheliers à s’inscrire nous lance : « On peut dire que c’est une bonne idée mais vu la façon dont ça se passe beaucoup de personnes ne pourront pas s’inscrire .Le site est parfois inaccessible, et puis le réseau balance. On est ici depuis 6h et on a encore rien fait de bon… »Il avance en justifiant cet état de fait par un manque d’organisation. Mais que disent les délégués des étudiants ?
Un des leurs que nous avons rencontré martèle qu’ils ont émis des inquiétudes depuis le lancement de la plateforme. « Ça fait déjà plus de 04 ou 05 étudiants que j’ai déjà rencontrés, discuté avec eux qui disent que depuis le matin il n’ont pas pu s’inscrire. » S’alarme Ibrahima Kinda, un délégué de l’UGEB (Union Générale des Etudiants Burkinabè).Pire pour lui, l’étudiant doit s’inscrire autour de 18 500 f avec les frais connexes et pourtant, il pouvait le faire à 16 000 f dans l’ancien système. Cela n’est pas de l’ordre à faciliter la tâche à l’étudiant poursuit-il. Il appelle pour cela les autorités à prendre les mesures nécessaires afin que les étudiants puissent s’inscrire dans les meilleures conditions .Tout doit donc être mis en en œuvre pour ne pas tomber dans les travers à l’image des concours de la fonction publique 2018. En effet, remarque l’étudiant « nous ne voulons pas retourner dans les mêmes difficultés comme ce qui s’est passé lors des dépôts des concours. » Plusieurs personnes en outre s’étaient retrouvées avec le même numéro de récépissé .Et le délégué Kinda craint une pareille situation dans les universités .Les orientations en ligne sont une première à partir de cette rentrée académique 2018-2019 et concernent toutes les universités publiques. Cependant doit -on accepter que tout voyage commence par le premier pas, pour dire que tout début est difficile ?

Alain Yaméogo (stagiaire)

Version imprimable de cet article Version imprimable


Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document